Evaluation du BEA et Etiquetage

Assessment of fear response and welfare indicators in laying hens from barn systems

Par 15 octobre 2020 décembre 8th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Livestock Science

Auteurs : Sónia Saraiva, Alexandra Esteves, Irene Oliveira, George Stilwell

Résumé en français (traduction) : Cette étude vise à évaluer l’association entre le poids corporel (PC) et l’âge sur les indicateurs de bien-être et la réponse à la peur (durée de l’immobilité tonique (IT) et nombre d’essais d’induction d’IT) et les relations entre les indicateurs de bien-être. A 50 et 72 semaines, 100 poules pondeuses (Novogen brown) issues de systèmes d’élevage fermés ont été pesées et testées pour l’immobilité tonique (IT). Ensuite, un examen physique a été effectué pour évaluer l’état de santé, l’état d’hygiène, les dommages causés aux plumes et la longueur des griffes. La plupart des problèmes de bien-être détectés à 50 semaines avaient augmenté à 72 semaines d’âge. Un score plus élevé pour la protrusion de l’os de la quille a été observé chez les poules plus légères (PC ≤ 1,9 kg, P = 0,014) et plus âgées (72 semaines, P = 0,004). Les poules plus lourdes (PC 1,9 kg) ont présenté des durées d’IT plus longues (P = 0,022) et les poules plus âgées ont eu besoin de moins d’inductions d’IT (P = 0,025), ce qui indique que les poules plus lourdes et plus âgées étaient plus craintives. Le score des dommages aux plumes des ailes était positivement corrélé avec les scores des dommages aux plumes du dos, de la croupe et de la queue (P < 0,001). Les poules dont les plumes de la tête, du dos et de la queue ont subi des dommages plus importants présentaient une plus grande probabilité d’avoir des durées de vie plus longues. Les poules présentant des lésions cutanées (W = 4.100, P = 0.043) étaient plus susceptibles d’être induites en IT lors de la première tentative. Les poules présentant des scores plus élevés de dommages aux plumes de la tête, du dos et de la queue et des blessures cutanées plus importantes ont été considérées comme plus craintives. En outre, les taux de mortalité cumulés élevés (23-26%), les déformations des os de la quille (57%) et la protrusion des os de la quille (89%) devraient être considérés comme des indicateurs de bien-être pertinents chez les poules pondeuses provenant de systèmes d’élevage fermés.

Résumé en anglais (original) : This study aims to evaluate the association of body weight (BW) and age on welfare indicators and fear response (tonic immobility (TI) duration and number of TI induction trials) and the relationships among welfare indicators. At 50 and 72 weeks of age, 100 laying hens (Novogen brown) from barn systems were weighed and tested for tonic immobility (TI). After that, a physical examination was carried out to evaluate health condition, hygiene status, feather damage and claw length. Most welfare problems detected at 50 weeks had increased by 72 weeks of age. A higher score for keel bone protrusion was observed in lighter (BW ≤ 1.9 kg, P = 0.014) and older hens (72 weeks, P = 0.004). Heavier hens (BW  1.9 kg) showed longer TI durations (P = 0.022) and older hens required fewer TI inductions (P = 0.025), indicating that heavier and older hens were more fearful. Feather damage score on wings was positively correlated with feather damage scores on back, rump and tail (P < 0.001). Hens with higher feather damage scores on the head, back and tail showed a higher probability of having longer TI durations. Hens with skin injuries (W = 4.100, P = 0.043) were more likely to be induced into TI on the first attempt. Hens with higher feather damage scores on head, back and tail and increased skin injuries were considered more fearful. Additionally, high cumulative mortality rates (23–26%), keel bone deformations (57%) and keel bone protrusion (89%) should be considered relevant welfare indicators in laying hens from barn systems.

Couverture de Livestock Science
Extrait du site de Livestock Science