Cognition-émotions

Stereotypic behaviour in horses lowers stress but not spatial learning performance

Par 1 novembre 2020 novembre 10th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Applied Animal Behaviour Science

Auteurs : S. Briefer Freymond, S. Beuret, A. Ruet, K. Zuberbühler, I. Bachmann, E.F. Brieferd

Résumé en français (traduction) : Les stéréotypes sont courants chez les animaux en captivité, mais on ne sait pas encore s’il s’agit de sous-produits pathologiques des conditions de captivité ou s’ils ont une fonction adaptative. Ici, nous abordons cette question en utilisant le tic à l’appui en box, un type de comportement stéréotypé courant chez les chevaux domestiques, dont on pense qu’il résulte d’environnements stressants ou frustrants. Comme on sait que le stress chronique affecte les capacités d’apprentissage via la modulation dopaminergique dans les ganglions de la base, nous avons prédit que les chevaux stéréotypés seraient moins performants dans les tâches d’apprentissage que les animaux témoins sains, conformément à l’hypothèse des sous-produits pathologiques. Nous avons exposé 19 chevaux présentant un tic à l’appui et 18 chevaux témoins à six tâches spatiales, et nous avons recueilli des données comportementales et physiologiques (fréquence cardiaque, variabilité de la fréquence cardiaque et cortisol salivaire) pour évaluer les performances d’apprentissage et les niveaux de stress. Nous avons constaté que, pendant la phase d’apprentissage, 10 des 19 chevaux à tic à l’appui présentaient un comportement stéréotypé. Il est surprenant de constater que les chevaux qui présentaient un comportement stéréotypé (groupe A) avaient des valeurs de cortisol salivaire inférieures à celles des chevaux qui ne présentaient pas un comportement stéréotypé (groupe B) ou des chevaux témoins (groupe C), après la première partie de l’expérience. En outre, une plus petite proportion de chevaux du groupe A a présenté des comportements indiquant une frustration pendant l’un des tests, par rapport au groupe B. De plus, nous n’avons trouvé aucune différence entre les trois groupes en ce qui concerne leur performance d’apprentissage, ni en ce qui concerne leur fréquence cardiaque ou les mesures de variabilité de la fréquence cardiaque. Nos résultats suggèrent donc que le tic à l’appui en box a une fonction adaptative et peut aider les chevaux à réduire leur stress et leur frustration lors des tâches d’apprentissage, ce qui leur permet ensuite de montrer des performances d’apprentissage normales.

Résumé en anglais (original) : Stereotypies are common in captive animals, but it remains unclear if they are pathological by-products of captive conditions or if they have an adaptive function. Here, we address this question using crib-biting, a common type of stereotypic behaviour in domestic horses, thought to result from stressful or frustrating environments. Since chronic stress is known to affect learning abilities via dopaminergic modulation in the basal ganglia, we predicted that stereotypic horses would underperform in learning tasks compared to healthy control animals, in line with the pathological by-product hypothesis. We exposed 19 crib-biters and 18 control horses in six spatial tasks, and collected behavioural and physiological data (heart rate, heart rate variability and salivary cortisol) to assess learning performance and stress levels. We found that, during the learning phase, 10 of 19 crib-biters showed stereotypic behaviour. Surprisingly, crib-biters that displayed the stereotypic behaviour (Group A) had lower salivary cortisol values compared to crib-biters that did not display the stereotypic behaviour (Group B) or control horses (Group C), after the first part of the experiment. In addition, a smaller proportion of horses in Group A displayed behaviours indicating frustration during one of the test compared to Group B. Moreover, we found no difference between the three groups in their learning performance nor in their heart rate or heart rate variability measures. Our results therefore suggest that crib-biting has an adaptive function and can help horses to reduce stress and frustration during learning tasks, which then enables them to show normal learning performance.

Logo d'Applied Animal Behaviour Science
Extrait du site d’Applied Animal Behaviour Science