Conduite d'élevage et relations homme-animal

Animal-related, non-invasive indicators for determining heat stress in dairy cows

Par 15 novembre 2020 janvier 12th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique publiée dans Biosystems Engineering

Auteurs : Gundula Hoffmann, Piotr Herbut, Severino Pinto, Julia Heinicke, Björn Kuhla, Thomas Amon

Résumé en français (traduction) : Indicateurs non invasifs liés aux animaux pour déterminer le stress thermique chez les vaches laitières

Actuellement, l’indice température-humidité (THI) est une méthode courante d’évaluation du risque de stress thermique chez les vaches en utilisant des paramètres climatiques. Cependant, le THI est un indicateur général et indirect qui ne tient pas compte des spécificités individuelles. Diverses études ont utilisé des paramètres liés aux animaux pour tenir compte de la contrainte thermique de chaque vache. Cette revue donne un aperçu des différents indicateurs de stress thermique qui ont été utilisés au cours des dix dernières années, en mettant l’accent sur les indicateurs liés aux animaux et les indicateurs non invasifs. Ces indicateurs sont examinés en fonction de leur potentiel de quantification des contraintes thermiques individuelles dans les études en cours et futures sur les vaches laitières. L’examen est divisé en différentes parties couvrant les indicateurs physiologiques, comportementaux et de performance. Les paramètres qui semblent convenir pour évaluer les niveaux de stress individuels des vaches laitières comprennent la fréquence respiratoire et la température corporelle, tandis que les pertes de rendement laitier sont davantage une conséquence du stress thermique qu’un indicateur. L’utilisation de l’activité et du comportement alimentaire comme indicateur de stress thermique peut dépendre de l’état physiologique des vaches. Cependant, on ne trouve dans la littérature aucun seuil pour les indicateurs liés aux animaux utilisés comme signes de stress thermique. En revanche, les seuils pour les niveaux de THI sont décrits ci-dessus et des changements de physiologie et de comportement des vaches sont détectables en cas de stress thermique. En conclusion, le développement et l’utilisation de capteurs non invasifs devraient se concentrer sur les indicateurs physiologiques, et des études supplémentaires sont nécessaires pour déterminer les seuils de ces indicateurs.

Résumé en anglais (original) : Currently the temperature humidity index (THI) is a common method of evaluating the risk of heat stress in cows by employing climatic parameters. However, the THI is a general and indirect indicator that fails to consider individual cows. Various studies have used animal-related parameters to account for the heat load of individual cows. This review provides an overview of different heat stress indicators that have been used in the past 10 years with a focus on animal-related and non-invasive indicators. These indicators are reviewed with regard to their potential for quantifying individual heat loads in ongoing and future studies of dairy cows. The review is divided into sections covering physiological, behavioural and performance indicators. Parameters that appear to be suitable for assessing the individual stress loads of dairy cows include respiration rate and body temperature, whereas losses in milk yield are more a consequence of heat stress than an indicator. Using activity and feeding behaviour as an indicator of heat stress may depend on the cows’ physiological state. However, no thresholds for animal-related indicators employed as signs of heat load can be found in the literature. In contrast, thresholds for THI levels are described above which changes in cows’ physiology and behaviour are detectable under heat stress. In conclusion, the development and use of non-invasive sensors should focus on physiological indicators, and further studies are needed to determine the thresholds for these indicators.

Logo de Biosystems Engineering