Cognition-émotions

Emotion in animal contests

Par 15 novembre 2020 janvier 12th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Proceedings of the Royal Society. B.

Auteurs : Andrew Crump, Emily J. Bethell, Ryan Earley, Victoria E Lee., Michae Mendll, Lucy Oldham, Simon P.  Turner, Gareth Arnott

Résumé en français (traduction) : L’émotion dans les compétitions entre animaux

Les émotions englobent les réponses cognitives et comportementales aux récompenses et aux punitions. En utilisant les compétitions comme étude de cas, nous proposons que les émotions à court terme sous-tendent les évaluations, la prise de décision et le comportement des animaux. En assimilant les évaluations de compétitions à des “évaluations” émotionnelles, nous décrivons comment les concurrents évaluent plus que la valeur des ressources et la probabilité des résultats. Ces évaluations font appel à la cognition, à la motivation et à la neurophysiologie qui régissent le comportement agressif. Nous examinons comment les résultats de compétitions récentes induisent des humeurs à long terme, qui ont un impact sur le comportement ultérieur. Enfin, nous faisons la distinction entre les émotions et les humeurs (états affectifs) essentielles (objectivement pertinentes) et accessoires (objectivement non pertinentes). Contrairement aux modèles écologiques existants, notre approche prédit que les événements fortuits influencent la dynamique des compétitions, et que les compétitions deviennent fortuites et s’influencent elles-mêmes, ce qui peut entraîner une prise de décision mal adaptée. Comme les états affectifs traversent les contextes, une éthologie plus holistique (intégrant les émotions et les humeurs) éclairerait la cognition et le comportement des animaux.

Résumé en anglais (original) : Emotions encompass cognitive and behavioural responses to reward and punishment. Using contests as a case-study, we propose that short-term emotions underpin animals’ assessments, decision-making and behaviour. Equating contest assessments to emotional ‘appraisals’, we describe how contestants appraise more than resource value and outcome probability. These appraisals elicit the cognition, drive and neurophysiology that governs aggressive behaviour. We discuss how recent contest outcomes induce long-term moods, which impact subsequent contest behaviour. Finally, we distinguish between integral (objectively relevant) and incidental (objectively irrelevant) emotions and moods (affective states). Unlike existing ecological models, our approach predicts that incidental events influence contest dynamics, and that contests become incidental influences themselves, potentially causing maladaptive decision-making. As affective states cross contexts, a more holistic ethology (incorporating emotions and moods) would illuminate animal cognition and behaviour.

Publication ayant fait l’objet d’un article dans agriland.ie le 31 décembre 2020 : QUB theory suggests emotions underpin animal behaviour

Logo des Proceedings of the Royla Society B
Extrait du site des Proceedings of the Royal Society