Logement et Enrichissement

Refinement of international recommendations for cubicles, based on the identification of associations between cubicle characteristics and dairy cow welfare measures

Par 24 novembre 2020 décembre 8th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique disponible en ligne avant publication dans le Journal of Dairy Science

Auteurs : Romain Lardy, Alice de Boyer des Roches, Jacques Capdeville, Renaud Bastien, Luc Mounier, Isabelle Veissier

Résumé en français (traduction) : Des logettes mal adaptées aux bovins laitiers peuvent entraîner une augmentation des altérations de la peau, des boiteries et de la saleté. La Commission internationale d’ingénierie agricole et des biosystèmes a produit plusieurs recommandations pour la conception des logettes, mais une étude précédente a montré que toutes ne semblent pas efficaces. Nous nous proposons ici d’affiner et de compléter ces recommandations. Nous avons recueilli des données sur 76 exploitations laitières (2 404 vaches). Nous avons modélisé l’association entre les combinaisons de propriétés des logettes (par exemple, le type de litière) et les dimensions (par exemple, la largeur de la logette) par rapport à la taille des vaches, et la prévalence des altérations de la peau des vaches, des boiteries et de la saleté. Nous avons utilisé des modèles de régression logistique multivariables pondérés pour prédire la présence d’altérations de la peau sur le carpe, le cou, les épaules et le dos, le flanc, le côté et le pis, et le tarse ou l’arrière-train. Nous avons également évalué la présence de boiterie ainsi que la saleté de la partie inférieure des membres postérieurs, y compris les jarrets ; de l’arrière-train, de la partie supérieure des membres postérieurs et du flanc ; de la partie postérieure de la vache, y compris la queue ; et du pis. Les facteurs de risque mis en évidence nous ont amenés à recommander (1) de positionner les logettes de manière à laisser plus d’un mètre de dégagement par rapport à tout obstacle situé devant la logette ; (2) s’il y a un obstacle sur le plan latéral (c’est-à-dire là où se trouve la séparation de la logette) devant la vache, de placer l’obstacle devant les genoux des antérieurs ; (3) s’il y a un obstacle devant la vache dans le plan médian (par ex, la barre de cou), de placer l’obstacle à entre 1,25 et 1,5 fois la longueur de la vache à partir du muret et à une hauteur d’entre 1,0 et 1,25 fois sa taille ; 4) d’utiliser une hauteur de muret comprise entre 0,11 et 0. 15 celle de la vache sans bords tranchants sur le muret; (5) d’utiliser une bordure d’arrêt arrondie ou du moins sans bords tranchants ; (6) d’ utiliser un sol sans pierre au lieu de béton ou d’utiliser un revêtement  de plus de 1 cm d’épaisseur, avec des micro-reliefs, et une zone de fixation douce au muret; (7) de mettre de la paille (plutôt que rien ou de la sciure) comme litière et de la garder sèche.  Cette analyse des facteurs de risque devrait être suivie d’expériences en milieu contrôlé pour valider davantage ces conclusions et servir à mettre à jour les recommandations de la Commission internationale d’ingénierie agricole et des biosystèmes.

Résumé en anglais (original) : Maladjusted cubicles for dairy cattle may cause increased skin alterations, lameness, and dirtiness. The International Commission of Agricultural and Biosystems Engineering has produced several recommendations for cubicle design, but a previous study showed that not all of them seem efficient. Here, we aim to refine and complete these recommendations. We collected data on 76 dairy farms (2,404 cows). We modeled the association between combinations of cubicle properties (e.g., type of bedding litter) and dimensions (e.g., cubicle width) relative to cow size, and prevalence of cow skin alterations, lameness, and dirtiness. We used weighted multivariable logistic regression models to predict the presence of skin alteration on the carpus; the neck, shoulder, and back; the flank, side, and udder; and the tarsus or hindquarters. We also evaluated the presence of lameness as well as the dirtiness of the lower hind legs including hocks; the hindquarters, upper hind legs, and flank; the cow rear including tail; and the udder. The risk factors highlighted led us to recommend (1) position cubicles in a way that leaves more than 1 m of clearance from any obstacle in front of the cubicle; (2) if there is an obstacle on the lateral plane (i.e., where the cubicle partition is) in front ahead of the cow, put the obstacle in front of the fore knees; (3) if there is an obstacle in front of the cow on the median plane (e.g., neck or front rail), the position the obstacle between 1.25 and 1.5 of the cow length from the curb and between 1.0 and 1.25 of its height; (4) use curb height between 0.11 and 0.15 of cow height with no sharp edges on the curb; (5) use round or at least has no sharp edges brisket board; (6) use a stone-free soil instead of concrete or use a mattress thicker than 1 cm, with microrelief, and a soft fixing area at the curb, (7) litter with straw (rather than nothing or sawdust) and keep it dry. This risk factor analysis should be followed by experiments in controlled environments to further validate these conclusions and used to update the International Commission of Agricultural and Biosystems Engineering recommendations.

Logo du Journal of Dairy Science
Extrait du site du Journal of Dairy Science