Elevage de précision

Heart rate bio-loggers as welfare indicators in Atlantic salmon (Salmo salar) aquaculture

Par 15 décembre 2020 février 23rd, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Aquaculture

Auteurs : Malthe Hvas, Ole Folkedal, Frode Oppedal

Résumé en français (traduction) : Les bio-enregistreurs de la fréquence cardiaque comme indicateurs du bien-être dans l’aquaculture du saumon de l’Atlantique (Salmo salar)

Dans cette étude, 12 saumons de l’Atlantique d’élevage (~1200 g) ont été équipés de bio-enregistreurs de fréquence cardiaque (HR) disponibles dans le commerce et maintenus dans un environnement de laboratoire contrôlé à 9 °C dans un réservoir à poissons sur un cycle jour/nuit de 12 heures pendant 13 semaines. À l’exception d’un poisson qui avait subi de graves blessures à la queue au début, les autres poissons ont survécu pendant toute la période d’essai et ont présenté une FC constante et similaire en réponse aux cycles jour/nuit avec une FC maximale à midi pendant la prise alimentaire. À la fin de l’expérience, les congénères sans bio-enregistreur avaient des poids, des longueurs à la fourche et des paramètres de santé significativement plus élevés, ce qui montre que le bio-enregistreur peut avoir un impact négatif à long terme sur la croissance. Cependant, les poissons porteurs d’enregistreurs ont continué à prendre du poids pendant l’essai. Les FC au repos, mesurées la nuit et tôt le matin, ont diminué de manière significative au cours des 2 ou 3 premières semaines, et sont restées stables à environ 25 battements par minute entre la troisième et la dixième semaine, ce qui montre qu’il faut beaucoup de temps pour se rétablir complètement après l’implantation du bio-enregistreur. Au début des semaines 11, 12 et 13, des essais de stress d’encombrement de 30 min ont été effectués, ce qui a élevé la FC à 55,7 battements par minute, après quoi il a fallu 24 heures pour que la FC revienne à la normale. Les nouvelles technologies de bio-enregistreurs peuvent fournir des informations autrement inaccessibles sur la physiologie et le comportement des poissons nageant librement sur de longues périodes et présentent un grand potentiel en tant qu’outils d’évaluation du bien-être en aquaculture. Toutefois, l’impact de cette technologie doit être pris en compte en ce qui concerne la représentativité générale des poissons non porteurs de bio-enregistreurs lors de l’interprétation des données.

Résumé en anglais (original) : In this study, 12 farmed Atlantic salmon (~1200 g) were tagged with commercially available heart rate (HR) bio-loggers and maintained in a controlled fish tank laboratory environment at 9 °C on a 12 h day/night cycle for 13 weeks. Apart from one fish that had obtained severe wounds on the tail region in the beginning, the remaining fish survived the entire test period and displayed consistent and similar HR in response to the day/night cycles with peak HR midday during feeding. At the end of the experiment, untagged conspecifics had significantly higher weights, fork lengths and conditions factors, showing the bio-logger may have a long term negative impact on growth. However, tagged fish still gained weight during the trial. Resting HR, as measured at night and early morning, decreased significantly over the first 2–3 weeks, and remained stable at ~25 beats min−1 between week 3 and 10, highlighting that substantial time is required for complete recovery following implantation of the bio-logger. At the start of week 11, 12 and 13, crowding stress trials of 30 min were performed which elevated HR to 55.7 beats min−1, whereafter it took 24 h to recover normal HR. Emerging bio-logger technologies can provide otherwise unobtainable information on the physiology and behaviour in free swimming individual fish over long periods and has great potential as welfare assessment tools in aquaculture. However, the impact of the tag must be considered with regards to the general representativeness of untagged counterparts when interpreting data.

Publication ayant donné lieu à un article dans Global Aquaculture Alliance le 25 janvier 2021 : Heart rate bio-loggers as welfare indicators in Atlantic salmon aquaculture

Logo du site d'Aquaculture
Extrait du site d’Aquaculture