Conduite d'élevage et relations homme-animal

Heat stress management in poultry

Par 8 janvier 2021 février 9th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique publiée dans le Journal of Animal Physiology and Animal Nutrition

Auteur : Akshat Goel

Résumé en français (traduction) : Gestion du stress thermique chez les volailles

Des températures ambiantes élevées sont l’une des principales causes de pertes économiques dans le secteur de l’élevage. La filière avicole fait partie intégrante de celle de l’élevage. Elle est confrontée à de graves pertes dues au stress thermique (ST). Les effets néfastes du ST peuvent être constatés sur les performances de production, la température corporelle, la santé intestinale, la régulation hormonale de l’appétit, les réponses immunitaires et les caractéristiques oxydatives. Il est important de surveiller ces paramètres pour identifier les effets du ST pendant l’élevage afin de pouvoir prendre des mesures opportunes pour minimiser les effets néfastes d’une température ambiante élevée. En outre, l’application de méthodes de production dans les exploitations agricoles est tout aussi importante. Plusieurs stratégies ont été suggérées par les chercheurs. Fournir un environnement approprié avec des systèmes d’élevage sélectif ainsi qu’une ventilation et une hygiène adéquates est la condition de base pour tous les types de bétail destinés à la production de protéines animales. La supplémentation en additifs alimentaires appropriés pourrait être utile pour améliorer l’absorption intestinale et minimiser les effets néfastes des ST. La sélection en tant que reproducteurs d’oiseaux résistant à la chaleur offre également des avantages pour l’amélioration génétique des souches. Le conditionnement thermique des poussins contribue également à développer la résistance aux ST. Le progrès le plus récent est la supplémentation en substances actives pendant l’incubation. Ces méthodes devraient avoir un impact potentiel sur l’industrie avicole en créant une thermotolérance chez les poussins nouveau-nés. Cette étude met en évidence les principaux problèmes concernant la santé des poulets et suggère des mesures à adopter en cas d’augmentation de la température ambiante.

Résumé en anglais (original) : High ambient temperature is one of the major causes of economic losses in the livestock industry. The poultry industry is an integral part of the livestock industry. It faces severe losses due to heat stress (HS). The adverse effects of HS can be seen on production performance, body temperature, intestinal health, appetite hormone regulation, immune responses and oxidative characteristics. It is important to monitor these parameters to identify the HS possessions during rearing so that timely action can be taken to minimize the adverse effects of high ambient temperature. Furthermore, the application of productive methods on farms is equally important. Several strategies have been suggested by researchers. Providing a suitable environment with selective rearing systems along with proper ventilation and hygiene is the basic requirement for all types of livestock reared for animal protein. Supplementation of appropriate feed additive could be useful for improving intestinal absorption and minimizing adverse effects of HS. Selection for breeding heat resistant birds also provide merits for improving the germplasm of the strains. Early age thermal conditioning also helps in developing resistance for HS. The most recent advancement is the supplementation of active substances during incubation. It is expected that these methods may have a potential impact on the poultry industry for creating thermotolerance in the newly hatched chicks. This review highlights the major issues concerning chicken health and suggests the measures to be adopted following the increase in environmental temperature.

Logo du Journal of Animal Physiology and Animal Science
Extrait du site du Journal of Animal Physiology and Animal Nutrition