Conduite d'élevage et relations homme-animal

Searching where the treasure is: on the emergence of human companion animal partnership (HCAP)

Par 12 janvier 2021 février 9th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Animal Cognition

Auteurs : Ádám Miklósi, Judit Abdai, Andrea Temesi

Résumé en français (traduction) : Chercher où se trouve le trésor : sur l’émergence du partenariat entre l’homme et l’animal de compagnie (PHAC)

À notre avis, cette discipline, souvent appelée interactions homme-animal (IHA), manque d’un cadre conceptuel bien défini. Elle est trop étroite, tant en ce qui concerne l’espèce animale étudiée que la nature des interactions homme-animal étudiées. Nous introduisons donc à la place le terme de partenariat entre l’homme et l’animal (PHAC) qui non seulement décrit mieux la plupart des efforts de recherche dans le cadre des IHA, mais aide également à orienter les efforts de recherche sur une base éthologique. Dans notre approche, le terme “compagnon” est une fonction et non une caractéristique de certaines espèces. Cela signifie que de nombreuses espèces avaient et pourraient avoir le potentiel de former des groupes sociaux mixtes avec les humains si elles développaient une certaine capacité de compétence sociale. Ce point de vue peut être à l’origine de nouvelles recherches comparatives impliquant une série d’espèces afin de découvrir comment un engagement social complexe pourrait être maintenu dans de tels groupes sociaux hétéro-spécifiques en se basant sur l’héritage évolutif, la sélection récente et l’expérience individuelle (socialisation). Notre approche met l’accent sur le rôle que jouent le comportement humain et la compétence sociale dans l’émergence d’un partenariat avec plusieurs espèces, et pourrait donc également aider à définir les attentes en matière de bien-être et à concevoir des compagnons artificiels à des fins spécifiques.

Résumé en anglais (original) : In our view, the discipline, often referred to as human–animal interaction (HAI), lacks a well-defined conceptual framework. It is too narrow both with respect to the animal species investigated and the nature of human–animal interactions studied. So instead, we introduce the term human–companion animal partnership (HCAP) that is not only a better descriptor for most research efforts within HAI but also helps to direct research efforts on an ethological basis. In our approach, ‘companion’ is a function and not a feature of some species. This means that many species had and could have a potential to form mixed social groups with humans if they evolve some capacity of social competence. This view may initiate new comparative research involving a range of species to find out how complex social engagement could be maintained in such hetero-specific social groups based on evolutionary heritage, recent selection and individual experience (socialisation). Our approach emphasises the role of human caring behaviour and social competence in the emergence of a partnership with several species, and thus could also help in setting expectations for welfare and aid in designing artificial companions for specific purposes.

Logo d'Animal Cognition
Extrait du site d’Animal Cognition