Conduite d'élevage et relations homme-animalEthique-sociologie-philosophie

Variability in Human-Animal Interaction Research

Par 15 janvier 2021 mars 2nd, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article publié dans Frontiers in Veterinary Science.

Auteurs : Kerri E. Rodriguez, Harold Herzog, Nancy R. Gee

Résumé en français (traduction) : Variabilité des résultats de recherche portant sur les interactions entre l’homme et l’animal

Le domaine de l’interaction entre l’homme et l’animal (HAI) est sujet à des résultats contrastés. Certains résultats semblent indiquer que l’interaction avec un animal de compagnie est bénéfique pour certains éléments de santé et de bien-être humains, tandis que d’autres résultats de recherche ne sont pas concluants ou indiquent même le contraire. L’objectif de cet article est d’examiner de plus près cette variabilité des résultats de recherche et de fournir des explications plausibles et des solutions potentielles. Certaines des raisons des résultats contrastés sont probablement dues à la grande variété des méthodologies mises en œuvre, à l’utilisation irrégulière de mesures standardisées et de protocoles manuels, à la variabilité des participants humains et animaux, et à la quantification limitée des interactions entre l’homme et l’animal ou des définitions de la propriété des animaux de compagnie. La variabilité des résultats de recherche n’est pas réservée aux interactions homme-animal et n’est, en fait, pas rare dans de nombreux domaines plus établis tels que la psychologie ou la médecine. Toutefois, les raisons potentielles de cette variabilité peuvent être liées à la nature particulière des maladies infectieuses aiguës, dans la mesure où, dans sa forme la plus simple, elles impliquent deux organismes complexes, un humain et un animal, qui interagissent de manière dynamique. Nous soutenons que cette complexité rend la recherche dans ce domaine particulièrement difficile et nécessite un large éventail de considérations théoriques et méthodologiques pour améliorer la rigueur tout en garantissant la validité et la fiabilité des conclusions tirées des résultats des études.

Résumé en anglais (original) : The field of Human-Animal Interaction (HAI) is plagued with mixed results. Some findings appear to indicate that interacting with a companion animal is beneficial for some aspect of human health and well-being, while other research outcomes are inconclusive or even indicate the opposite. The purpose of this paper is to take a closer look at this variability in research outcomes and to provide plausible explanations and potential remedies. Some of the reasons for mixed results are likely due to the wide variety of methodologies implemented, intermittent use of standardized measures and manualized protocols, variability in human and animal participants, and limited quantification of human-animal interactions or definitions of pet ownership. Variability in research outcomes is not unique to HAI and is, in fact, not uncommon in many more established fields such as psychology and medicine. However, the potential reasons for the variability may be linked to the unique nature of HAI in that, in its’ simplest form, it involves two complex organisms, a human and an animal, interacting in dynamic ways. We argue that this complexity makes research in this field particularly challenging and requires a broad spectrum of theoretical and methodological considerations to improve rigor while ensuring the validity and reliability of conclusions drawn from study results.

Logo de Frontiers in Veterinary Science
Extrait du site de Frontiers in Veterinary Science