Prise en charge de la douleur

Severe tail lesions in finisher pigs are associated with reduction in annual profit in farrow-to-finish pig farms

Par 16 janvier 2021 mai 31st, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Veterinary Record

Auteurs : Nienke van Staaveren, Laura Ann Boyle, Edgar García Manzanilla, Keelin O’Driscoll, Laurence Shalloo, Julia Adriana Calderón Díaz

Résumé en français (traduction) : Les lésions graves de la queue chez les porcs en finition sont associées à une réduction du bénéfice annuel dans les exploitations de naissage-finition.

Objectifs : Nous avons étudié l’impact financier de différents niveaux de prévalence de lésions sévères de la queue (LSQ) au cours de la phase de finition, associés à des changements dans le gain moyen quotidien (GMQ) dans les exploitations porcines de naissage-finition.

Méthodes : La prévalence des LSQ a été utilisée pour identifier un seuil de LSQ associé à des différences dans le GMQ. Ensuite, une analyse financière a été réalisée en utilisant le modèle Teagasc Pig Production.

Résultats : Un seuil de prévalence ≥0,86% de LSQ a été associé à une diminution de 4,8% de GMQ, ce qui s’est traduit par des porcs nécessitant 7 jours de plus pour atteindre le poids d’abattage cible que dans les exploitations en dessous du seuil. La diminution du GMQ signifie que les exploitations présentant une prévalence plus élevée de LSQ ont utilisé 3,6 % de plus d’aliments pour sevrage et 1,4 % de plus d’aliments pour finition par an, ce qui a augmenté les coûts d’alimentation de 1,5 %. Cela a réduit le bénéfice annuel moyen de l’exploitation de 15,1 % dans les exploitations à forte prévalence de LSQ.

Conclusions : Nos résultats fournissent une indication des effets financiers des LSQ dans les systèmes de production porcine intensive. Le seuil identifié pour la prévalence de la LST pourrait constituer une cible tangible sur laquelle les éleveurs pourraient se concentrer pour développer des stratégies visant à réduire les lésions de la queue et permettre aux éleveurs de réaliser une analyse coût-bénéfice du contrôle des LSQ.

Résumé en anglais (original) : Objectives: We investigated the financial impact of different prevalence levels of severe tail lesions (STL) during the finisher stage associated with changes in average daily gain (ADG) in farrow-to-finish pig farms.

Methods: Prevalence of STL was estimated for 31 farrow-to-finish pig farms. Regression tree analysis was used to identify a threshold for STL associated with differences in ADG. Then, a financial analysis was carried using the Teagasc Pig Production model.

Results: A threshold of ≥0.86% prevalence of STL was associated with a 4.8% decrease in ADG which translated into pigs requiring 7 days more to reach target slaughter weight than in farms below the threshold. Reduced ADG meant that farms with higher prevalence of STL used 3.6% more weaner and 1.4% more finisher feed per year increasing feed costs by 1.5%. This reduced mean annual farm profit by 15.1% in farms with higher prevalence of STL.

Conclusions: Our results provide an indication of the financial effects of STL in intensive pig production systems. The identified threshold for the prevalence of STL could provide a tangible target for farmers to focus on in developing strategies to reduce tail lesions and allow farmers to complete a cost benefit analysis of controlling STL.

Logo de Veterinary Record
Extrait du site de Veterinary Record