Ethique-sociologie-philosophieInitiatives en faveur du BEAPrise en charge de la douleur

Examining Alternatives to Painful Piglet Castration Within the Contexts of Markets and Stakeholders: A Comparison of Four EU Countries

Par 12 février 2021 mars 16th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Li Lin-Schilstra, Paul T.M. Ingenbleek

Résumé en français : Examiner les alternatives à la castration douloureuse des porcelets dans le contexte des marchés et des parties prenantes : Comparaison de quatre pays de l’UE

Afin d’éviter l’apparition d’une odeur de verrat dans la viande de porc, la castration des porcelets sans soulagement de la douleur est une pratique courante dans de nombreux pays européens. Le public réclame des alternatives plus respectueuses des animaux, notamment l’anesthésie/analgésie, l’immunocastration et l’élevage de mâles entiers. Pour éviter d’éventuelles barrières commerciales, la Commission européenne était initialement plus favorable à une méthode unique. Toutefois, à ce jour, seuls six pays ont adopté des lois interdisant la castration, et les éleveurs de porcs de ces pays ont choisi différentes alternatives. Pour comprendre les raisons de la persistance de ces différences, cet article examine la question de la castration dans le contexte de quatre systèmes nationaux de production porcine : aux Pays-Bas, en France, en Slovénie et en Allemagne. En s’appuyant sur des données qualitatives approfondies, l’étude démontre que les parties prenantes sont généralement disposées à abandonner la pratique de castration des porcelets sans anesthésie/analgésie. Leurs préférences pour des alternatives dépendent toutefois largement de facteurs contextuels, notamment la structure, l’échelle et l’orientation du système de production en fonction des coûts et de la qualité. Les résultats impliquent que, bien qu’il soit peu probable qu’une solution unique pour la castration émerge parmi les divers systèmes de production porcine en Europe, un avenir sans la castration des porcelets et sa douleur est possible si des alternatives sont acceptées pour coexister.

Résumé en anglais : To avoid the occurrence of boar taint in pork, the castration of piglets without pain relief is a common practice in many European countries. The public has been calling for more animal-friendly alternatives, which include anesthesia/analgesia, immunocastration, and the raising of entire males. To prevent potential trade barriers, the European Commission was initially more in favour of a single method. To date, however, only six countries have passed laws banning castration, and the pig farmers in these countries have chosen different alternatives. To understand the reasons behind the continuing fragmentation, this study examines the issue of castration within the context of four national pork production systems: in the Netherlands, France, Slovenia, and Germany. Drawing on in-depth qualitative data, the study demonstrates that stakeholders are generally willing to abandon the practice of piglet castration without anesthesia/analgesia. Their preferences for alternatives are largely dependent on contextual factors, however, including the structure, scale, and cost and quality orientation of the production system. The results imply that, although a single solution for castration is unlikely to evolve amongst the diverse pork-production systems in Europe, a future without the painful castration of piglets is possible if alternatives are accepted to coexist.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals