Conduite d'élevage et relations homme-animal

Connecting farmer mental health with cow health and welfare on dairy farms using robotic milking systems

Par 15 février 2021 mars 22nd, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Animal Welfare

Auteurs : M.T.M. King, R.D. Matson, T.J. DeVries,

Résumé en français (traduction) : Relier la santé mentale des agriculteurs à la santé et au bien-être des vaches dans les exploitations laitières utilisant des systèmes de traite robotisée

L’objectif de cette étude préliminaire et exploratoire était de sonder les producteurs laitiers utilisant des systèmes de traite robotisée afin de mieux comprendre leur santé mentale et les liens potentiels avec la santé et le bien-être de leurs vaches. Seules les fermes utilisant des systèmes de traite robotisée en Ontario, au Canada, ont été visitées pour recueillir des données sur les pratiques de gestion, le bien-être des vaches, la production et la qualité du lait. Ces agriculteurs ont également répondu à une enquête en ligne comprenant des échelles psychométriques validées utilisées pour évaluer la résilience, le stress, l’anxiété et la dépression ; les résultats de 28 fermes ont été analysés. Trente vaches par exploitation (ou 30 % pour les troupeaux > 100 vaches laitières) ont été notées pour l’état corporel (échelle en cinq points : 1 = maigre à 5 = grasse) et les boiteries (échelle en cinq points : 1 = sain à 5 = boiteux) ; les vaches ayant une note d’état corporel ≤ 2,5 et une note de boiterie ≥ 4 ont été définies comme mal soignée et sévèrement boiteuses, respectivement. Le stress de l’éleveur était positivement associé à la prévalence des boiteries sévères, était plus important pour les femmes que pour les hommes, et était plus important pour ceux qui nourrissaient leurs bêtes manuellement que pour ceux qui utilisaient un distributeur automatique. L’anxiété et la dépression étaient plus importantes chez les femmes que chez les hommes, et chez ceux qui travaillaient seuls, nourrissaient leurs bêtes manuellement et dont le lait avait un taux protéique inférieur. L’anxiété était également associée de manière positive à la prévalence des boiteries graves. La résilience était plus importante pour ceux qui disposaient de systèmes d’alimentation automatisés, mais elle avait tendance à être associée négativement au rendement laitier par robot et positivement au nombre de cellules somatiques du lait. Il s’agit de la première étude qui identifie des associations entre le bien-être des agriculteurs et les boiteries des vaches, la santé de la mamelle et le rendement laitier. Grâce à de futures recherches, nous pourrons mieux comprendre cette relation afin d’améliorer le bien-être des animaux d’élevage et de leurs soignants.

Résumé en anglais (original) : The objective of this exploratory, preliminary study was to survey dairy farmers using robotic milking systems to better understand their mental health and potential connections to their cow health and welfare. Only farms using robotic milking systems in Ontario, Canada were visited for collection of data on management practices, cow welfare, and milk production and quality. Those farmers also completed an online survey that included validated psychometric scales used to assess resilience, stress, anxiety, and depression; results from 28 farms were analysed. Thirty cows per farm (or 30% for herds > 100 milking cows) were scored for body condition (five-point scale: 1 = thin to 5 = over-conditioned) and lameness (five-point scale: 1 = sound to 5 = lame); cows with a Body Condition Score ≤ 2.5 and lameness score ≥ 4 were defined as under-conditioned and severely lame, respectively. Farmer stress was positively associated with severe lameness prevalence, was greater for females vs males, and was greater for those feeding manually vs using an automated feeder. Anxiety and depression were greater for females vs males, and for those working alone, feeding manually, and with lesser milk protein percentage. Anxiety was also positively associated with the prevalence of severe lameness. Resilience was greater for those with automated feeding systems, but tended to be negatively associated with milk yield per robot and positively associated with milk somatic cell count. This is the first study to identify associations between farmer well-being and cow lameness, udder health, and milk yield. With future research, we can better understand this relationship to improve the well-being of both agricultural animals and their caretakers.

Couverture d'Animal Welfare
Extrait du site d’Animal Welfare