Logement et Enrichissement

Impacts of shade on cattle well-being in the beef supply chain

Par 15 février 2021 mars 10th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans le Journal of Animal Science

Auteurs :  Lily N. Edwards-Callaway, M. Caitlin Cramer, Caitlin N. Cadaret, Elizabeth J. Bigler, Terry E. Engle, John J. Wagner, Daniel L Clark

Résumé en français (traduction) : Impacts de l’ombre sur le bien-être des bovins dans la filière viande

L’ombre est un mécanisme qui permet de réduire la charge thermique en offrant au bétail un environnement favorable à son bien-être. Bien que le stress thermique ait fait l’objet d’un grand nombre d’études, de recherches et de solutions dans les systèmes de production laitière, il n’a pas été étudié de la même manière dans la filière des bovins à viande. Comme tous les animaux, les bovins à viande sont sensibles au stress thermique s’ils ne peuvent pas dissiper la chaleur en période de températures ambiantes élevées. De nombreux facteurs influent sur la sensibilité au stress thermique des bovins à viande dans les différents stades de la filière dont beaucoup sont liés au système de production, c’est-à-dire à la disponibilité d’ombre, au microclimat de l’environnement et à la gestion de la nutrition. Les résultats des études évaluant les effets de l’ombre sur la production et le bien-être sont difficiles à comparer en raison des variations dans la conception structurelle, les matériaux de construction utilisés, la hauteur, la forme et la zone d’ombre fournie. En outre, selon le lieu de l’exploitation, l’ombre peut être bénéfique ou non pendant toute l’année, ce qui peut influencer la décision de faire de l’ombre un élément permanent des systèmes de gestion. Il a été démontré que l’ombre réduit la réponse physiologique du bétail au stress thermique. Le bétail à l’ombre présente un taux de respiration, une température corporelle et un indice d’halètement inférieurs à ceux du bétail au soleil dans des conditions météorologiques qui augmentent le risque de stress thermique. Les résultats d’études portant sur l’ombre indiquent que le bétail recherche l’ombre par temps chaud. L’impact de l’ombre sur les modèles comportementaux n’est pas cohérent dans le corpus actuel des recherches, certaines études indiquant que l’ombre a un impact sur le comportement et d’autres ne faisant état d’aucune différence entre les groupes à l’ombre et les groupes sans ombre. L’analyse des performances et des caractéristiques des carcasses dans les parcs d’engraissement a montré que les bovins à l’ombre avaient un taux d’ADG plus élevé, une meilleure efficacité alimentaire, un taux d’HCW plus élevé et un rendement de carcasse plus élevé que les bovins sans ombre. Malgré les avantages documentés de l’ombre, les statistiques actuelles du secteur, bien que de portée très limitée, indiquent de faibles taux de mise à l’ombre dans les parcs d’engraissement et il n’existe pas de données dans d’autres secteurs de la filière. Les directives de l’industrie et les programmes de certification par des tiers à la ferme soulignent le besoin crucial de protection contre les conditions climatiques extrêmes, mais ne fournissent pas de recommandations et d’exigences spécifiques. Les efforts futurs devraient inclure : des analyses économiques actualisées des coûts par rapport aux avantages de la mise en place de zones d’ombre, l’exploration des perspectives et des besoins des producteurs par rapport à l’ombre, la prise en compte des impacts de l’ombre dans les segments vache-veau et abattoir de la filière et l’intégration d’indicateurs de l’état affectif (mental) et des préférences dans les recherche visant à améliorer l’évaluation holistique du bien-être du bétail.

Résumé en anglais (original) : Shade is a mechanism to reduce heat load providing cattle with an environment supportive of their welfare needs. Although heat stress has been extensively reviewed, researched, and addressed in dairy production systems, it has not been investigated in the same manner in the beef cattle supply chain. Like all animals, beef cattle are susceptible to heat stress if they are unable to dissipate heat during times of elevated ambient temperatures. There are many factors that impact heat stress susceptibility in beef cattle throughout the different supply chain sectors, many of which relate to the production system, that is, availability of shade, microclimate of environment, and nutrition management. The results from studies evaluating the effects of shade on production and welfare are difficult to compare due to variation in structural design, construction materials used, height, shape, and area of shade provided. Additionally, depending on operation location, shade may or may not be beneficial during all times of the year, which can influence the decision to make shade a permanent part of management systems. Shade has been shown to lessen the physiologic response of cattle to heat stress. Shaded cattle exhibit lower respiration rates, body temperatures, and panting scores compared with unshaded cattle in weather that increases the risk of heat stress. Results from studies investigating the provision of shade indicate that cattle seek shade in hot weather. The impact of shade on behavioral patterns is inconsistent in the current body of research, with some studies indicating that shade provision impacts behavior and other studies reporting no difference between shaded and unshaded groups. Analysis of performance and carcass characteristics across feedlot studies demonstrated that shaded cattle had increased ADG, improved feed efficiency, HCW, and dressing percentage when compared with cattle without shade. Despite the documented benefits of shade, current industry statistics, although severely limited in scope, indicate low shade implementation rates in feedlots and data in other supply chain sectors do not exist. Industry guidelines and third-party on-farm certification programs articulate the critical need for protection from extreme weather but are not consistent in providing specific recommendations and requirements. Future efforts should include: updated economic analyses of cost vs. benefit of shade implementation, exploration of producer perspectives and needs relative to shade, consideration of shade impacts in the cow–calf and slaughter plant segments of the supply chain, and integration of indicators of affective (mental) state and preference in research studies to enhance the holistic assessment of cattle welfare.

Publication ayant fait l’objet d’un article dans OUPLog le 26 février 2021 : The impact of heat stress on beef cattle: how can shade help?

Logo du Journal of Animal Science
Extrait du site du Journal of Animal Science