Evaluation du BEA et Etiquetage

About Welfare and Stress in the Early Stages of Fish

Par 22 février 2021 mars 16th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique publiée dans Frontiers in Veterinary Science

Auteurs : Juan Ramos, Joan Carles Balasch, Lluis Tort

Résumé en français (traduction) : Bien-être et stress dans les premiers stades de la vie des poissons

Les poissons sont les vertébrés les plus anciens sur le plan phylogénétique et le groupe le plus varié en termes de diversité génétique et morphologique. Par conséquent, les considérations sur le bien-être des poissons et les bases physiologiques de bien-être ont toujours été adoptées plus tard que pour les vertébrés supérieurs et il a été plus difficile de généraliser les protocoles et les méthodologies. Ces dernières années, on a constaté une plus grande sensibilité sociale en termes de bien-être des poissons, ce qui s’est traduit par une législation (européenne) de plus en plus protectrice des poissons, qu’ils soient destinés au commerce en aquarium (006/88/UE), à la production (comité permanent de la convention européenne sur la protection des animaux dans les élevages : recommandation concernant les poissons d’élevage adoptée par le comité permanent le 5 décembre 2005) ou à la recherche, (2010/63/UE https://eur-lex.europa.eu/eli/dir/2010/63/oj). Ce volet social a été associé à un changement dans les perspectives scientifiques croissantes et les recherches concernant le bien-être des animaux. Le développement de différents indicateurs pour l’évaluation du bien-être des poissons a abouti à un ensemble de paramètres quantifiables, soit individuellement, soit pour une population donnée. Mais certaines questions se posent concernant le bien-être des poissons aux premiers stades de leur vie : Quand et comment le poisson commence-t-il à ressentir du stress et de la douleur au cours de son développement ? Les expériences de stress et de douleur chez les poissons adultes sont-elles applicables aux premiers stades du développement ? Dans cette publication, nous faisons le point sur les études traitant du stress et du bien-être dans les œufs, les larves et les premiers stades de développement des poissons. Du fait que le poisson-zèbre, Danio rerio, est de loin l’espèce la plus utilisée dans la recherche biomédicale, nous avons concentré ce document d’opinion sur cette espèce, bien que la plupart des conclusions puissent être appliquées à d’autres espèces, telles que le medaka ou le fondule. Selon la loi, seul le bien-être des poissons ayant une autonomie alimentaire doit être pris en compte, car ils sont protégés par une directive européenne, et considérés légalement comme des animaux de recherche. Mais les implications sur le bien-être au cours des premières étapes (pas d’autonomie alimentaire) peuvent affecter les adultes et les générations suivantes. Le bien-être aux premiers stades n’est pas exigé par la loi, mais il affectera le développement normal et la fiabilité des recherches. Notre conclusion est que les protocoles actuels de transport des œufs et de manipulation des larves, manquent de fond analytique solide et donc il est nécessaire de mener des études spécifiques sur ces questions.

Résumé en anglais (original) : Fish are the most phylogenetically ancient vertebrates and the most varied group in terms of genetic and morphological diversity. Hence, the considerations about fish welfare and the physiological bases for such welfare have been adopted always later than higher vertebrates and it has been more difficult to generalize protocols and methodologies. In recent years there has been a greater social sensitivity in terms of fish welfare, which has been reflected in an increasingly protective (European) legislation of fish, whether they are for aquarium trade (006/88/EU), production (standing committee of the European convention for the protection of animals kept for farming purposes: recommendation concerning farmed fish adopted by the standing committee on 5 December 2005) or research, (2010/63/EU https://eur-lex.europa.eu/eli/dir/2010/63/oj). This social defendant has been associated to a change in the growing scientific perspective and research regarding animal welfare. The development of different indicators for evaluating the status of the fish has resulted in a quantifiable set of parameters, either individually or for a given population. But some questions arise regarding welfare during earlier fish stages: When and how the fish start to experience stress and pain along development? Are stress and pain experiences in mature fish applicable to the earliest stages of development? In this contribution, we review the state of the art regarding the studies dealing with stress and welfare in eggs, larvae and early stages of fish. Provided that zebrafish, Danio rerio is, by far, the most used species in biomedical research, we focused this opinion paper in this species, although most of the conclusions can be applied to other species, such as medaka or killifish. By law only welfare of fish with independent feeding, should be considered, as they are protected by European directive, and considered legally as research animals. But the implications on welfare during the early stages (no independent feeding), can affect to the adults and further generations. Early stages welfare is not required by law but will affect the normal development and reliability of the research. Our conclusion is that current protocols of egg transport and larval handling, lack of solid analytical background and therefore there is a need of specific studies.

Logo de Frontiers in Veterinary Science
Extrait du site de Frontiers in Veterinary Science