Conduite d'élevage et relations homme-animal

Effect of grouping on behaviour of dairy heifers and cows in the transition period

Par 24 février 2021 mai 4th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans le Journal of Dairy Research

Auteurs : Maria Soonberg, Marko Kass, Tanel Kaart, Rosie Barraclough, Marie J. Haskell, David R. Arney

Résumé en français (traduction) : Effet du regroupement sur le comportement des génisses et des vaches laitières en période de transition

Le regroupement des vaches laitières est une caractéristique commune de la gestion des exploitations laitières. Les vaches sont regroupées en fonction du stade de lactation, de l’âge, du rendement laitier et d’autres facteurs. Le regroupement des vaches pendant la période de tarissement (d’une zone éloignée à une zone proche et d’une zone proche au troupeau principal) pose de nouveaux défis. Cela est particulièrement vrai pour les génisses qui, après avoir été confirmées gestantes, peuvent être regroupées dans un nouvel enclos avec des vaches taries. Les objectifs de cette étude étaient de déterminer comment le regroupement affecte l’activité, les relations de voisinage les plus proches et l’agression, et comment l’acclimatation des génisses à un nouveau groupe diffère de celle des vaches. Les hypothèses étaient donc que le regroupement a moins d’effet sur les vaches âgées que sur les génisses, et que l’individualité des vaches affecte l’acclimatation à un nouveau groupe. Les données relatives à l’agression ont été enregistrées à l’aide d’une caméra vidéo orientée vers la mangeoire, et l’activité a été enregistrée à l’aide de moniteurs d’activité fixés autour de la patte arrière droite. La synchronisation et la distance par rapport à la voisine la plus proche ont été enregistrées, de même que la localisation des vaches au cours des 3 premiers jours suivant leur retour dans le troupeau principal. L’indice de mouvement, le nombre moyen de pas et le nombre de périodes de repos étaient significativement plus élevés après le vêlage par rapport à la semaine précédant le vêlage et la différence était plus importante chez les génisses que chez les vaches (P < 0,001). Les vaches et les génisses se couchaient davantage dans la zone paillée que dans les logettes (P < 0,01) et les vaches étaient plus agressives que les génisses dans les deux systèmes de logement (P < 0,001 et P < 0,05, respectivement). Comme prévu, les génisses ont été plus affectées par le regroupement et les vaches plus expérimentées se sont adaptées plus rapidement à leur nouvel environnement.

Résumé en anglais (original) : Regrouping dairy cows is a common feature of dairy farm management. Cows are grouped based on lactation stage, age, milk yield and other factors. Regrouping cows during the dry period (from far-off area to close up area and from close up area to the main herd) brings new challenges. This is especially true for heifers who, after being confirmed gravid, may be grouped into a new pen with dried off cows. The aims of this study were to determine how grouping affects activity, nearest neighbour relationships and aggression, and how heifers’ acclimatization to a new group differs from cows. Therefore, the hypotheses were that regrouping cows has less of an effect on older cows compared to heifers, and cows’ individuality affects acclimatization to a new group. Aggression data were recorded using a video camera that was directed at the feed bunk, and activity was recorded with activity monitors that were attached around the right hind leg. Synchrony and distance to nearest neighbour were recorded, as was the cows’ location on the first 3 d from the day they returned to the main herd. Motion index, mean number of steps and number of lying bouts were significantly higher after calving compared to the week before calving and the difference was higher amongst heifers compared to cows (P < 0.001). Both cows and heifers lay down more in the strawyard compared to cubicle housing (P < 0.01) and cows were more aggressive than heifers in both housing systems (P < 0.001 and P < 0.05, respectively). As hypothesized, heifers were more affected by regrouping and cows with more experience settled quicker to their new environment.

Extrait du site du Journal of Dairy Research