Conduite d'élevage et relations homme-animal

Animal welfare risks of global aquaculture

Par 2 avril 2021 avril 21st, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique publiée dans Science Advances

Auteurs : Becca Franks, Christopher Ewell, Jennifer Jacquet

Résumé en français (traduction) : Les risques de l’aquaculture mondiale en matière de bien-être animal

La croissance sans précédent de l’aquaculture entraîne des coûts environnementaux et de santé publique bien documentés, mais on connaît moins bien les risques liés au bien-être animal à l’échelle mondiale. En intégrant des données provenant de sources multiples, nous avons estimé la diversité taxonomique des animaux aquatiques d’élevage, le nombre d’individus mis à mort chaque année et les connaissances en matière de bien-être propres à chaque espèce (dont l’absence indique un risque extrême). En 2018, la FAO a fait état de 82,12 millions de tonnes métriques d’animaux aquatiques d’élevage appartenant à six phyla et à au moins 408 espèces – 20 fois le nombre d’espèces d’animaux terrestres d’élevage. Le tonnage d’animaux aquatiques d’élevage représente 250 à 408 milliards d’individus, dont 59 à 129 milliards de vertébrés (par exemple, carpes, salmonidés). Des informations spécialisées sur le bien-être étaient disponibles pour 84 espèces, soit seulement 30 % des individus ; les 70 % restants ne faisaient l’objet d’aucune publication sur le bien-être ou étaient d’une espèce inconnue. L’aquaculture se développant plus vite que les connaissances sur le bien-être, des efforts immédiats sont nécessaires pour préserver le bien-être des espèces à forte production et peu étudiées et pour créer des politiques qui minimisent les risques pour le bien-être.

Résumé en anglais (original) : The unprecedented growth of aquaculture involves well-documented environmental and public-health costs, but less is understood about global animal welfare risks. Integrating data from multiple sources, we estimated the taxonomic diversity of farmed aquatic animals, the number of individuals killed annually, and the species-specific welfare knowledge (absence of which indicates extreme risk). In 2018, FAO reported 82.12 million metric tons of farmed aquatic animals from six phyla and at least 408 species—20 times the number of species of farmed terrestrial animals. The farmed aquatic animal tonnage represents 250 to 408 billion individuals, of which 59 to 129 billion are vertebrates (e.g., carps, salmonids). Specialized welfare information was available for 84 species, only 30% of individuals; the remaining 70% either had no welfare publications or were of an unknown species. With aquaculture growth outpacing welfare knowledge, immediate efforts are needed to safeguard the welfare of high-production, understudied species and to create policies that minimize welfare risks.

Publication ayant fait l’objet d’un article sur The Fish Site le 6 avril 2021 : Aquaculture “poses unparalleled animal welfare threats”

Logo de Science Advances
Extrait du site de Science Advances