Initiatives en faveur du BEA

Interdire l’élevage en cage dans l’UE: audition sur l’initiative citoyenne européenne

Par 15 avril 2021 avril 27th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Communiqué de presse du Parlement européen

Auteurs : Yasmina Yakimova, Ján Jakubov

Extrait : Les députés ont débattu jeudi d’une initiative citoyenne visant à interdire l’utilisation des cages pour les animaux d’élevage avec ses organisatrices et des commissaires européens.

L’audition publique sur l’initiative citoyenne européenne (ICE) “Pour une nouvelle ère sans cage” (“End the Cage Age” en anglais), organisée conjointement par les commissions de l’agriculture et des pétitions, a été ouverte par les présidents des deux commissions parlementaires, Norbert Lins (PPE, DE) et Dolors Montserrat (PPE, ES), en présence de la vice-présidente de la Commission en charge des valeurs et de la transparence, Věra Jourová.

‘‘Je salue et je soutiens cette initiative. Le bien-être animal peut être amélioré dans l’UE, a déclaré le président de la commission de l’agriculture, Norbert Lins. Il est essentiel, avant de planifier tout changement radical vers l’élevage 100% sans cage, que nous analysions le coût d’un tel changement et que nous pensions à fournir aux agriculteurs un soutien financier adéquat, des compensations ou d’autres incitations.’’

‘‘Il s’agit de la sixième ICE à aboutir parmi les 76 initiatives enregistrées ces huit dernières années. Elle représente le troisième plus grand nombre de signatures jamais collectées et la première ICE valide concernant le bien-être animal, a déclaré la présidente de la commission des pétitions, Dolors Montserrat. Elle est soumise à un moment où l’élevage intensif des animaux fait l’objet d’une attention plus soutenue de la part du grand public et exige davantage de changements politiques de la part de l’UE.’’

‘‘La Commission européenne attache la plus grande importance aux idées soumises via l’instrument de l’ICE et elle prend au sérieux toutes les initiatives qui ont abouti’’, a déclaré la vice-présidente de la Commission, Věra Jourová, avant d’ajouter que ‘‘les initiatives citoyennes pouvaient et devaient générer des effets à long terme sur les politiques de l’UE’’.

Après les propos introductifs, les organisatrices de l’ICE, Olga Kikou et Léopoldine Charbonneaux, ont présenté les objectifs de l’initiative visant à mettre un terme à l’utilisation des cages pour un certain nombre d’espèces, notamment les poules pondeuses, les lapins, les poulettes, les cailles, les canards et les oies, ainsi qu’à l’utilisation de loges de mise bas et de stalles individuelles pour les truies, et d’enclos individuels pour les veaux. ‘‘Au lieu d’utiliser des cages, nous appelons l’UE à se tourner vers des systèmes alternatifs qui existent déjà, comme les étables, les systèmes biologiques, l’élevage en liberté ou la mise bas en liberté’’, a déclaré Mme Kikou. Elle a souligné que les agriculteurs devaient bénéficier d’un soutien financier pour passer à l’élevage sans cage et que les produits importés de pays tiers devaient également respecter les normes européennes en matière de bien-être animal.

‘‘Les préoccupations liées au bien-être animal sont au cœur du pacte vert européen et de la stratégie ‘‘de la ferme à la table’’, a déclaré la commissaire en charge de la santé et de la sécurité alimentaire, Stella Kyrikakides. Nous sommes totalement conscients que nous devons faire plus’’, a-t-elle ajouté en évoquant l’évaluation de qualité de la législation européenne existante en matière de bien-être animal. ‘‘Nous utiliserons les résultats de cette évaluation pour proposer une nouvelle législation européenne d’ici 2023’’, a-t-elle conclu.

‘‘La Commission européenne souhaite vraiment améliorer le bien-être animal qui est au cœur du pacte vert’’, a déclaré le commissaire en charge de l’agriculture, Janusz Wojciechowski, soulignant que l’initiative avait son ‘‘plein soutien’’. Il a appelé à ce que davantage de fonds issus de la politique agricole de l’UE soient consacrés à améliorer le bien-être animal et insisté pour que ‘‘nos partenaires commerciaux acceptent les mêmes normes ou des normes équivalentes’’.

Logo du Parlement européen
Extrait du site du Parlement européen