Conduite d'élevage et relations homme-animal

Freedom to Grow: Improving Sow Welfare also Benefits Piglets

Par 20 avril 2021 mai 5th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article publié dans Animals

Auteurs : Orla Kinane, Fidelma Butler, Keelin O’Driscoll

Résumé en français (traduction) : Libre de grandir : L’amélioration du bien-être des truies profite également aux porcelets

La mortalité des porcelets, notamment par écrasement, est une préoccupation dans la production porcine. Bien que les systèmes actuels utilisent des cages de mise bas pour réduire la mortalité, ils présentent des problèmes majeurs de bien-être animal pour la truie. Cette étude a examiné les effets d’un logement de mise bas en lactation libre sur le bien-être des porcelets nés et élevés dans ce type de logement, par rapport aux cages de mise bas conventionnelles. Les porcelets sont nés de truies placées dans l’un des deux types d’hébergement de mise bas et ont été suivis de la naissance à l’abattage. Les traitements étaient des cages de mise bas conventionnelles (témoin, n = 24 portées) et des cases de lactation libre, qui étaient plus grandes et permettaient à la truie de se déplacer librement avant et après la mise bas (libre, n = 22 portées) (675 porcelets au total). Les poids individuels ont été enregistrés de la naissance à l’abattage. Les onglons ont été notés au moment du sevrage. Le comportement a été enregistré pendant la lactation et pendant la période de sevrage. Le pourcentage de mortalité avant le sevrage était équivalent dans les deux groupes (libre = 15,95 ± 2,31, témoin = 14,42 ± 2,15, p = 0,61). Le poids final a été influencé par le groupe (p < 0,05), les porcs élevés en liberté étant significativement plus lourds (114,73 kg) que les porcs témoins (110,82 kg). Les porcs en liberté ont mis moins de jours que les porcs témoins pour atteindre le poids cible de 105 kg (147,6 contre 149,23 jours). Tout au long de la lactation, moins de cas de comportements négatifs (morsures de l’oreille et de la queue) ont été observés chez les porcs en liberté (p = 0,07). L’amélioration des taux de croissance et la diminution des comportements négatifs suggèrent que les porcs issus d’élevages en liberté bénéficient d’un meilleur bien-être que les porcs témoins.

Résumé en anglais (original) : Piglet mortality, especially due to crushing, is a concern in pig production. While current systems use farrowing crates to reduce mortality, they present major animal welfare problems for the sow. This study investigated the effects of free lactation farrowing accommodation on the welfare of piglets born and reared in such accommodation when compared with conventional farrowing crates. Piglets were born to sows in one of two farrowing accommodation treatments and followed from birth to slaughter. Treatments were conventional farrowing crates (control, n = 24 litters) and free lactation pens, which were larger and allowed the sow freedom of movement both pre and post farrowing, (free, n = 22 litters) (675 total piglets). Individual weights were recorded from birth to slaughter. Hoof score was recorded at weaning. Behaviour was recorded during lactation and during the weaner stage. Pre-weaning percentage mortality was equal in treatments (free = 15.95 ± 2.31, control = 14.42 ± 2.15, p = 0.61). Final weight was influenced by treatment (p < 0.05) with pigs from free lactation pens significantly heavier at 114.73 kg compared to 110.82 kg for control pigs. Free pigs took fewer days than control pigs to reach the target weight of 105 kg (147.6 vs. 149.23 days). Throughout lactation, fewer instances of damaging behaviour (ear and tail biting) were observed in free pigs (p = 0.07). Improved growth rates and a decrease in damaging behaviours provide evidence to suggest that pigs from free lactation pens experience improved welfare when compared with control pigs.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals