Conduite d'élevage et relations homme-animal

Animal Welfare Policies and Human Rights in the Context of Slaughter Procedures

Par 13 mai 2021 juin 23rd, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Agriculture

Auteurs : Giancarlo Bozzo, Roberta Barrasso, Davide Ferorelli, Vito Gassi, Roberto Russo, Francesco Emanuele Celentano

Résumé en français (traduction) : Politiques en matière de bien-être animal et droits de l’homme dans le contexte des procédures d’abattage

Les droits de l’homme, tels que la non-discrimination et la liberté de religion, sont reconnus au niveau international. Dans le même temps, ce que l’on appelle le droit mondial des animaux prend de plus en plus d’importance. Dans ce contexte, l’abattage religieux fait de plus en plus l’objet de débats car un certain nombre de procédures spéciales, qui évitent les méthodes d’étourdissement, peuvent entraîner une plus grande souffrance pour les animaux. Ces procédures sont communes au judaïsme et à l’islam et concernent 25 % de la population mondiale, soit près de 2 milliards de personnes. Considérant qu’en 2015, environ 94% de l’opinion publique européenne s’est déclarée préoccupée par le bien-être animal, il est temps d’évaluer ces traitements spéciaux sous l’angle juridique. En effet, bien qu’ils semblent violer les politiques de bien-être animal, dans le même temps, les États ont le devoir de défendre la liberté religieuse (et ses formes d’expression) en vertu du droit international et européen. L’objectif de cette étude est d’évaluer, par le biais d’une approche multidisciplinaire, l’équilibre complexe entre les droits de l’homme en général et les politiques de bien-être animal, qui gagnent en importance notamment dans le cadre juridique du continent européen.

Résumé en anglais (original) : Human rights, such as to non-discrimination and freedom of religion, are internationally recognized. In the meantime, the so-called global animal law is becoming more and more important. In this context, religious slaughter is increasingly becoming a matter for debate as a number of special procedures, which avoid stunning methods, may lead to greater suffering for animals. Such procedures are common to Judaism and Islam and involve 25% of the global population, almost 2 billion people. Considering that about 94% of European public opinion in 2015 expressed concern over animal welfare, it is time to evaluate the legal perspective of these special treatments. Indeed, although they seem to violate animal welfare policies, at the same time states have a duty to uphold religious freedom (and its forms of expression) under International and European law. The aim of this study is to evaluate, through a multidisciplinary approach, the complex balance between human rights in general and animal welfare policies, which are gaining importance especially in the European Continent’s legal framework.

Logo du site d'Agriculture
Extrait du site d’Agriculture