Cognition-émotionsTravail des animaux

Equine-Assisted Interventions (EAIs) for Children with Autism Spectrum Disorders (ASD): Behavioural and Physiological Indices of Stress in Domestic Horses (Equus caballus) during Riding Sessions

Par 27 mai 2021 juin 23rd, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Laura Contalbrigo, Marta Borgi, Marta De Santis, Barbara Collacchi, Adele Tuozzi, Marica Toson, Veronica Redaelli, Rosangela Odore, Cristina Vercelli, Annalisa Stefani, Fabio Luzi, Emanuela Valle, Francesca Cirulli

Résumé en français (traduction) : Interventions assistées par le cheval sur des enfants atteints de troubles du spectre autistique: Indices comportementaux et physiologiques du stress chez les chevaux domestiques (Equus caballus) pendant les séances d’équitation

Les interventions assistées par le cheval (IAE) sont des pratiques complémentaires bien connues qui combinent l’activité physique et la stimulation émotionnelle/cognitive. Elles sont particulièrement adaptées aux enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA) qui ont besoin d’un haut degré d’enrichissement physique et psychologique. Bien que les IAE soient devenues une pratique courante, les réponses au stress des chevaux interagissant avec des personnes pouvant manifester des comportements inappropriés, comme les enfants atteints de TSA, n’ont pas été étudiées de manière approfondie. Notre étude multicentrique visait à étudier les indices comportementaux et physiologiques du stress chez les chevaux participant à des séances d’IAE standardisées avec des enfants atteints de TSA par rapport à des enfants au développement typique (DT). Nous avons adopté un modèle contrôlé intra-sujet avec des mesures répétées impliquant 19 chevaux et 38 enfants. Les comportements liés au stress, la fréquence cardiaque, la variabilité de la fréquence cardiaque et la température des yeux ont été enregistrés pendant les séances d’équitation. En outre, des échantillons de sang ont été prélevés sur les chevaux avant et après chaque séance afin de surveiller les changements dans l’hormone adrénocorticotrope (ACTH), le cortisol et les catécholamines. Les résultats indiquent qu’en général, les réponses au stress chez les chevaux participant aux IAE ne différaient pas en fonction du fait que le cheval était monté par des enfants atteints de TSA ou de DT. Un tonus sympathique plus faible a été constaté chez les chevaux impliqués dans les sessions TSA, tandis que lors des phases de montée et de descente de cheval, les chevaux ont montré des signes comportementaux de stress, indépendamment du comportement des enfants. Nous concluons que les professionnels travaillant dans le domaine de l’IAE devraient accroître leur sensibilisation au bien-être des animaux et affiner les pratiques d’équitation, en tenant compte des besoins des chevaux.

Résumé en anglais (original) : Equine-assisted interventions (EAIs) are well-known complementary practices combining physical activity with emotional/cognitive stimulation. They are especially suited for children with autism spectrum disorders (ASD) who need a high degree of physical and psychological enrichment. Even though EAIs have become a common practice, stress responses in horses interacting with individuals that can manifest inappropriate behaviours, such as ASD children, have not been thoroughly investigated. Our multicentre study aimed to investigate behavioural and physiological indices of stress in horses involved in EAI standardised sessions with children with ASD compared to typically developing (TD) children. A controlled within-subject design with repeated measurements involving 19 horses and 38 children was adopted. Stress-related behaviours, heart rate, heart rate variability, and eye temperature were recorded during the riding sessions. Moreover, blood samples were collected from horses before and after each session to monitor changes in blood adrenocorticotropic hormone (ACTH), cortisol, and catecholamines. Results indicate that, in general, stress responses in horses involved in EAIs did not differ as a function of the horse being ridden by children with ASD or TD. A lower sympathetic tone in horses involved in ASD sessions was found, while in the mounting and dismounting phases, horses displayed behavioural signs of stress, independently from children’s behaviour. We conclude that professionals working in EAI should increase their awareness of animal welfare and refine riding practices, taking into account horse’s needs.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals