Prise en charge de la douleur

Objective Assessment of Chronic Pain in Horses Using the Horse Chronic Pain Scale (HCPS): A Scale-Construction Study

Par 18 juin 2021 juillet 7th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Johannes P. A. M. van Loon, Lucia Macri

Résumé en français (traduction) : Évaluation objective de la douleur chronique chez le cheval à l’aide de l’échelle de douleur chronique du cheval (HCPS) : Une étude de construction d’échelle

L’évaluation objective de la douleur chronique est de la plus haute importance pour améliorer le bien-être et la qualité de vie des chevaux. L’absence de maladie et de douleur est l’une des “cinq libertés” nécessaires au bien-être animal. L’objectif de cette étude était de développer une échelle de douleur pour l’évaluation de la douleur chronique chez les chevaux (Horse Chronic Pain Scale ; HCPS), basée sur le comportement et les expressions faciales. L’échelle a été utilisée pour évaluer 53 chevaux (26 chevaux diagnostiqués avec des conditions douloureuses chroniques par le biais d’un examen clinique et de procédures de diagnostic supplémentaires (comprenant de l’ostéoarthrite, des fourbures chroniques, des problèmes chroniques du dos et du cou, des troubles dentaires chroniques) et 27 animaux témoins sains). Les animaux ont été évalués une fois par jour pendant trois jours consécutifs par deux observateurs qui ne connaissaient pas l’état des animaux et n’étaient pas au courant des protocoles de traitement analgésique. L’HCPS comprend deux parties, l’échelle composite de douleur chronique du cheval (HCP CPS, avec des paramètres comportementaux) et l’EQUUS-FAP (Equine Utrecht University Scale for Facial Assessment of Pain). L’HCP CPS a révélé une bonne fiabilité inter-observateur (coefficient de corrélation intraclasse (ICC) = 0,84, p < 0,001), tandis que la composante EQUUS-FAP (avec des paramètres basés sur l’expression faciale) avait une mauvaise fiabilité inter-observateur (ICC = 0,45, p < 0,05). La fiabilité inter-observateur de l’HCPS combinée était bonne (ICC = 0,78, p < 0,001). L’HCPS a révélé des différences significatives entre les chevaux souffrant de douleurs chroniques et les chevaux témoins pendant 2 jours sur 3 (p < 0,05). En conclusion, nous avons testé une échelle de douleur composite pour l’évaluation de la douleur chronique chez les chevaux, basée sur des paramètres comportementaux et d’expression faciale. D’autres études sont nécessaires pour valider cette échelle de douleur avant de pouvoir l’utiliser en pratique.

Résumé en anglais (original) : The objective assessment of chronic pain is of utmost importance for improving welfare and quality of life in horses. Freedom from disease and pain is one of the ‘five freedoms’ that are necessary for animal welfare. The aim of this study was to develop a pain scale for the assessment of chronic pain in horses (Horse Chronic Pain Scale; HCPS), which is based on behavioural and facial expressions. The scale was used to assess 53 horses (26 horses diagnosed with chronic painful conditions by means of clinical examination and additional diagnostic procedures (consisting of osteoarthritis, chronic laminitis, chronic back and neck problems, chronic dental disorders) and 27 healthy control animals). Animals were assessed once daily for three consecutive days by two observers that were blinded to the condition of the animals and were unaware of any analgesic treatment regimens. The HCPS consists of two parts, the Horse Chronic Pain Composite Pain Scale (HCP CPS, with behavioural parameters) and the EQUUS-FAP (Equine Utrecht University Scale for Facial Assessment of Pain). The HCP CPS had good inter-observer reliability (intraclass correlation coefficient (ICC) = 0.84, p < 0.001), while the EQUUS-FAP component (with facial expression-based parameters) had poor inter-observer reliability (ICC = 0.45, p < 0.05). The inter-observer reliability of the combined HCPS was good (ICC = 0.78, p < 0.001). The HCPS revealed significant differences between horses with chronic painful conditions and control horses on 2 out of 3 days (p < 0.05). In conclusion, we tested a composite pain scale for the assessment of chronic pain in horses based on behavioural and facial expression-based parameters. Further studies are needed to validate this pain scale before it can be used in practice.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals