Santé animale

Boiteries des bovins Les quatre facteurs pour des pieds sains selon J. Gonzalo, vétérinaire

Par 21 juin 2021 juillet 7th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article publié dans Web-Agri

Auteur : Delphine Scohy

Extrait : Pour José Gonzalo, vétérinaire pédicure à Littoral Normand, il existe quatre facteurs de réussite pour conserver les pieds des vaches sains et ainsi éviter les boiteries :

Une faible pression infectieuse

L’hygiène est le premier critère : cela passe par un nettoyage correct des pieds suivi d’une désinfection. « L’idéal, c’est le pédiluve. Il permet un trempage complet des quatre pieds. »

L’expert aborde également l’entrée de nouveaux animaux et l’importance de les mettre en quarantaine et d’inspecter, voire soigner, leurs pieds avant de les introduire dans le troupeau. « Attention aussi pour ceux qui constituent des lots d’animaux : il serait dommage de transférer une boiterie dans le troupeau lorsqu’un animal change de lot. »

Des bons aplombs à la base

« La sélection a déjà fait un premier tri sur les problèmes d’aplombs. Il existe néanmoins encore quelques soucis héréditaires (limace, rotation de l’onglon…) » Pour le vétérinaire, un parage régulier est primordial dans tous les élevages (en moyenne 2 parages/VL/an, au tarissement et à la mi-lactation).

« L’alimentation joue aussi un rôle sur la qualité de la corne. Les vitamines et oligoéléments sont indispensables », ajoute-t-il. Le tarissement est également une phase essentielle : « Il ne faut aucune boiterie à ce moment-là. Par ailleurs, il faut de la place dans les lots des taries pour qu’elles puissent se coucher un maximum. »

Une détection rapide des boiteries

Le vétérinaire incite les éleveurs à se former au parage curatif : « Il faut d’abord être capable d’identifier un problème de mobilité chez la vache et ensuite d’agir dans l’urgence. »

Une bonne circulation dans le bâtiment

José Gonzalo alerte sur la place par vache : l’aire d’exercice doit contenir plus de 3,5 m2/VL, une surface moindre serait très pénalisante pour la santé des pieds. Il attire également l’attention sur l’aire d’attente où le troupeau ne doit pas y passer trop de temps. Attention donc aux traites longues…

Même chose pour les logettes : gare aux réglages ! « L’intérieur d’une logette doit être carré : même hauteur et même largeur », recommande-t-il. La logette doit également être confortable puisque la vache devra y passer plus de 12 heures par jour. L’expert affiche d’ailleurs sa préférence pour les logettes creuses (en sable ou en paille).

« Privilégiez les marches aux pentes, recommande le vétérinaire. 10 cm de hauteur et 1 m de longueur. Le béton devra aussi être rainuré pour éviter les glissades. »

Enfin, à bien penser dans la construction d’un bâtiment : l’infirmerie. « Les vaches boiteuses doivent pouvoir s’y reposer. Pour certaines, il faudra par ailleurs les traire qu’une fois par jour. »

Extraitde Web-agri