Réglementation

Managing Animal Welfare in Food Governance in Norway and Sweden: Challenges in Implementation and Coordination

Par 25 juin 2021 juillet 14th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Frida Lundmark Hedman, Frode Veggeland, Ivar Vågsholm, Charlotte Berg

Résumé en français (traduction) : Gestion du bien-être animal dans la gouvernance alimentaire en Norvège et en Suède : Les défis de la mise en œuvre et de la coordination

L’une des questions clés de la gouvernance alimentaire et de l’administration publique est la mise en œuvre coordonnée des politiques. Cette étude a abordé cette question en comparant systématiquement la gouvernance du bien-être animal en Norvège et en Suède, en utilisant des articles publiés, des rapports, des informations juridiques et d’autres informations publiques, combinés à des données d’enquête et d’entretien générées dans le cadre d’un projet de recherche plus vaste (ANIWEL). La gouvernance du bien-être animal comprend un certain nombre de questions pertinentes pour différents secteurs et domaines d’action, telles que les aspects éthiques, le choix des outils juridiques, les mécanismes de conformité et la réalisation d’un contrôle standard. Sur la base des défis identifiés dans la coordination du bien-être animal en Norvège et en Suède, les conditions organisationnelles préalables pertinentes pour parvenir à une conformité uniforme et cohérente ont été évaluées. Les résultats ont montré que l’organisation de la Suède pourrait nécessiter une coordination plus horizontale, étant donné que sa gestion du bien-être animal est répartie entre plusieurs unités organisationnelles (Conseil suédois de l’agriculture, Agence nationale de l’alimentation et 21 conseils régionaux d’administration de comté). En Norvège, la coordination est gérée uniquement par l’agence gouvernementale Norwegian Food Safety Authority (NFSA), qui a l’entière responsabilité de l’inspection et du contrôle de la sécurité alimentaire, de la santé animale, de la santé végétale, ainsi que du bien-être animal. Ainsi, la Norvège dispose de meilleures conditions préalables que la Suède pour parvenir à l’uniformité de l’administration du bien-être animal. Toutefois, en Norvège, les garanties de l’État de droit pourraient poser problème, la NFSA agissant de facto comme “inspecteur”, “procureur” et “juge”.

Résumé en anglais (original) : A key issue in food governance and public administration is achieving coordinated implementation of policies. This study addressed this issue by systematically comparing the governance of animal welfare in Norway and Sweden, using published papers, reports, and legal and other public information, combined with survey and interview data generated in a larger research project (ANIWEL). Governing animal welfare includes a number of issues that are relevant across different sectors and policy areas, such as ethical aspects, choice of legal tools, compliance mechanisms and achieving uniform control. Based on the challenges identified in coordinating animal welfare in Norway and Sweden, relevant organisational preconditions for achieving uniform and consistent compliance were assessed. The results showed that Sweden’s organisation may need more horizontal coordination, since its animal welfare management is divided between multiple organisational units (Swedish Board of Agriculture, National Food Agency and 21 regional County Administration Boards). Coordination in Norway is managed solely by the governmental agency Norwegian Food Safety Authority (NFSA), which has the full responsibility for inspection and control of food safety, animal health, plant health, as well as animal welfare. Thus, Norway has better preconditions than Sweden for achieving uniformity in animal welfare administration. However, in Norway, the safeguards for the rule of law might be an issue, due to NFSA acting as de facto “inspector”, “prosecutor” and “judge”.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals