Transport, Abattage, Ramassage

Twenty Years of Research in Seabass and Seabream Welfare during Slaughter

Par 22 juillet 2021 août 20th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique publiée dans publié dans Animals

Auteurs : Ignacio de la Rosa, Pedro L. Castro, Rafael Ginés

Résumé en français (traduction) : Vingt ans de recherche sur le bien-être des bars et des daurades pendant l’abattage

Les réponses comportementales des poissons à une situation stressante doivent être considérées comme une réaction négative causée par la perception de la douleur. Par conséquent, la manipulation avant l’étourdissement et l’immédiateté de la perte de conscience après l’étourdissement sont les aspects à prendre en compte lors du processus d’abattage. La méthode d’étourdissement commerciale la plus courante pour la dorade et le bar est basée sur l’hypothermie, mais d’autres méthodes telles que l’étourdissement électrique, la narcose au dioxyde de carbone ou l’anesthésie à l’huile de girofle, sont discutées en fonction du temps nécessaire pour atteindre le stade de l’inconscience et de certains indicateurs de bien-être. Bien que l’eau de mer additionnée de glace pilée soit actuellement acceptée dans certaines lignes directrices sur les bonnes pratiques en matière de bien-être des poissons au moment de l’abattage, elle ne peut être considérée comme totalement adéquate en raison de la lenteur à laquelle se produit la perte de conscience. De nouvelles méthodes consistant à incorporer une substance anesthésiante dans le réservoir d’étourdissement pourraient être une solution pour minimiser l’impact sur le bien-être des bars et des daurades lors de l’abattage.

Résumé en anglais (original) : The behavioural responses of fish to a stressful situation must be considered an adverse reaction caused by the perception of pain. Consequently, the handling prior to stunning and the immediacy of loss consciousness following stunning are the aspects to take into account during the slaughtering process. The most common commercial stunning method in seabream and seabass is based on hypothermia, but other methods such as electrical stunning, carbon dioxide narcosis or anaesthetic with clove oil, are discussed in relation to the time to reach the unconsciousness stage and some welfare indicators. Although seawater plus ice slurry is currently accepted in some guidelines of fish welfare well practices at slaughter, it cannot be considered completely adequate due to the deferred speed at which cause loss of consciousness. New methods of incorporating some kind of anaesthetic in the stunning tank could be a solution to minimize the impact on the welfare of seabass and seabream at slaughtering.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals