Initiatives en faveur du BEALogement et Enrichissement

Determination of static space requirements for finishing bulls based on image analysis

Par 1 août 2021 septembre 1st, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Animal Welfare

Auteurs : N. Volkmann, J. Stracke, S.L. Rauterberg, B. Spindler, N. Kemper

Résumé en français (traduction) : Détermination des besoins en espace statique pour les taureaux de finition à partir d’analyses d’images

En Europe, les systèmes de logement conventionnels pour les taurillons (Bos taurus) sont généralement constitués de parcs collectifs avec une densité de peuplement élevée. Jusqu’à présent, aucune réglementation n’a été mise en place pour définir les besoins en espace des taurillons, même si l’on considère qu’un espace insuffisant nuit au bien-être des animaux. Notre étude visait à mesurer la surface que les taurillons occupent en position debout et couchée. Nous avons observé 46 bœufs dans une ferme d’engraissement allemande. Les animaux d’un enclos ont été affectés à l’une des trois classes de poids (W1 : < 450 kg ; W2 : 450-649 kg ; W3 : ≥ 650 kg), et deux enclos de chaque classe de poids ont été examinés. Pour les enregistrements d’images, un dispositif de prise de vue a été installé au-dessus des enclos. Pour analyser la surface couverte, les images enregistrées (n = 242) ont été éditées. En outre, les postures couchées ont été différenciées en fonction de la position couchée et des pattes allongées. En moyenne, les surfaces couvertes par les taurillons augmentaient avec la classe de poids corporel. Un taurillon en finition couvrait jusqu’à 1,21 m2 en position debout et jusqu’à 1,57 m2 en position couchée, l’espace nécessaire le plus grand étant en position allongée. Les valeurs calculées ne fournissent que des informations sur la surface couverte par un taurillon en finition selon ses différentes positions dans l’enclos. Dans la pratique, un espace dynamique et social supplémentaire doit être pris en compte dans les recommandations sur les besoins en espace, afin de garantir des distances interindividuelles adéquates, une interaction sociale et des comportements caractéristiques pour améliorer le bien-être des animaux.

Résumé en anglais (original) : In Europe, conventional housing systems for finishing bulls (Bos taurus) tend to consist of group pens with a high stocking density. Up until now there have been no regulations in place defining bulls’ space requirements, even although insufficient space allowance is considered to impair animal welfare. Our study aimed to measure the surface area that finishing bulls occupy in standing and lying positions. We observed 46 bulls on a German fattening farm. The animals from one pen were assigned to one of three weight classes (W1: < 450 kg; W2: 450–649 kg; W3: ≥ 650 kg), and two pens of each weight class were examined. For image recordings, a camera trap was installed above the pens. To analyse the covered surface, the recorded images (n = 242) were edited. Furthermore, the observed lying postures were differentiated in terms of lying position and stretched-out legs. On average, the areas covered by the bulls increased with class of bodyweight. A finishing bull covered up to 1.21 m2 in a standing position and up to 1.57 m2 in a lying position, the most space being needed in an outstretched position. The calculated values provide information only about the surface a finishing bull covered in different positions in the pen. In practice, additional dynamic and social space must be taken into account for recommendations on space requirements, in order to ensure adequate inter-individual distances, social interaction and characteristic behaviours to improve animal welfare.

Extrait du site d’Animal Welfare