Logement et Enrichissement

The effect of pair housing on dairy calf health, performance, and behavior

Par 1 septembre 2021 septembre 14th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans le Journal of Dairy Science

Auteurs : Katarína Bučková, Radka Šárová, Ágnes Moravcsíková, Marek Špinka

Résumé en français (traduction) : Effet du logement par paires sur la santé, les performances et le comportement des veaux laitiers

Le logement individuel des veaux laitiers prévaut en Europe et en Amérique du Nord malgré ses effets négatifs sur le développement du veau. L’une des principales raisons est que les éleveurs trouvent le logement individuel des veaux plus pratique que le logement en groupe. Un compromis entre le côté pratique et le bien-être pourrait être le logement des veaux par paires. Nous avons donc cherché à comparer la santé, la prise alimentaire, la croissance et le comportement dans une nouvelle aire de 22 veaux logés individuellement (INDI) et de 44 veaux logés par paires, auxquels on a attribué un traitement au hasard. Les signes de diarrhée et de problèmes respiratoires ont été enregistrés chaque jour pendant une période de 49 j. La quantité d’aliment de démarrage et de lait consommée par les veaux a été mesurée chaque jour pendant une période de 48 et 49 j, respectivement. Les gains de poids corporel des veaux ont été calculés sous forme de gain moyen quotidien. Les veaux ont été testés individuellement dans une nouvelle aire entre 11 et 18 jours, et leur comportement a été enregistré à l’aide d’un éthogramme comprenant 8 catégories de comportements. Les catégories comportementales ont d’abord été réduites par une analyse en composantes principales (CP). Nous avons constaté que 2 CP expliquaient 66% de la variance totale du comportement des veaux. Les comportements liés au mouvement (activité, jeu et franchissement de marches) se sont classés positivement dans la CP 1, et la CP 2 a pris en compte de manière positive l’auto-toilettage et de manière négative l’exploration. Il n’y a pas eu d’effets du logement sur la santé des veaux, la consommation d’aliments ou le gain moyen quotidien. Les veaux INDI ont obtenu des scores CP1 plus élevés que les veaux logés par paires, ce qui indique un effet rebond du mouvement. Nos résultats sont cohérents avec ceux d’autres études qui n’ont pas trouvé d’effet négatif de l’hébergement par paires des veaux sur leur santé, leur consommation alimentaire ou leur croissance par rapport aux veaux logés individuellement. L’effet de rebond des comportements liés au mouvement des veaux INDI dans une nouvelle aire implique que le logement individuel des veaux entraîne une privation d’activité dès la deuxième semaine d’âge.

Résumé en anglais (original) : ndividual housing of dairy calves prevails in Europe and North America despite its negative effects on calf development. One of the main reasons is that farmers find individual housing of calves more practical than group housing. A compromise between practice and welfare could be housing calves in pairs. Therefore, we aimed to compare health, feed intake, growth, and behavior in a novel arena of 22 individually (INDI) and 44 pair-housed calves that were randomly assigned a treatment. Diarrhea and respiratory problems were recorded every day for the period of 49 d. Intake of calf starter and milk were measured every day for the period 48 and 49 d, respectively. Calf body weight gains were calculated as average daily gain. Calves were individually tested in a novel arena at 11 to 18 d, and their behavior was recorded according to an ethogram including 8 behavioral categories. Behavioral categories were first diminished by principal component (PC) analysis. We found that 2 PC explained 66% of the total variation in calf behavior. Movement-related behaviors (activity, play, and crossing the stair) loaded positively on PC1, and PC2 had positive loading on self-grooming and negative loading on exploration. There were no effects of housing on calf health, feed intake, or average daily gain. The INDI calves had higher PC1 scores than pair-housed calves, indicating a rebound effect of movement. Our results are consistent with other studies that found no negative effect of pair housing of calves on their health, feed intake, or growth compared with individually-housed calves. The rebound effect of movement-related behaviors of INDI calves in a novel arena implies that individual housing of calves causes activity deprivation by the second week of age.

Logo du Journal of Dairy Science
Extrait du site du Journal of Dairy Science