Prise en charge de la douleur

Review: The tale of the Finnish pig tail – how to manage non-docked pigs?

Par 23 septembre 2021 novembre 2nd, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique publiée dans Animal

Auteur : A. Valros

Résumé en français (traduction) : Revue : Histoire de la queue des porcs finlandais – comment gérer les porcs sans queue ?

La morsure de la queue est un problème comportemental grave dans la production porcine moderne, qui entraîne une dégradation du bien-être des animaux et des pertes économiques. Dans la plupart des pays, les effets néfastes de la morsure de la queue sont contrecarrés par la caudectomie. La Finlande est l’un des rares pays où la coupe de la queue des porcs est totalement interdite. L’objectif de cet article était d’examiner en détail les caractéristiques de la production porcine en Finlande afin d’essayer de comprendre comment les producteurs finlandais parviennent à élever des porcs à queue entière. La manière dont les porcs sont élevés et gérés en Finlande est influencée par la législation européenne et nationale, mais aussi par des subventions gouvernementales, des recommandations du secteur et des initiatives volontaires. Plusieurs caractéristiques de la production porcine finlandaise pourraient en effet avoir un rôle préventif en ce qui concerne le risque de morsure de la queue : il s’agit, entre autres, d’un espace comparativement plus important, d’un sol en caillebotis partiel, de l’utilisation de matériaux manipulables, d’un bon état de santé des animaux et de la distribution alimentaire dans de longues auges. En outre, les producteurs finlandais sont motivés pour élever des porcs à queue entière, ce qui est probablement l’une des principales conditions de réussite. L’expérience finlandaise montre que, même si la morsure de la queue reste un problème dans certaines exploitations, il est généralement possible d’élever des porcs à queue entière en production intensive. Les effets secondaires positifs potentiels de l’amélioration de la gestion et du logement pour faciliter l’élevage de porcs à queue entière sont un bon taux de croissance, un besoin réduit d’antimicrobiens et de meilleurs niveaux de bien-être animal.

Résumé en anglais (original) : Tail biting is a serious behavioural problem in modern pig production, causing impaired animal welfare and economic losses. In most countries, the detrimental effects of tail biting are counteracted by docking pigs tails. Finland is one of the few countries where tail docking in pigs is totally forbidden. The aim of this paper was to look in detail at features of pig production in Finland in order to try to understand how Finnish producers manage to rear non-docked pigs. The way pigs are housed and managed in Finland is influenced by both European and national legislation, but also by governmental subsidies, industry recommendations and voluntary initiatives. Several features of Finnish pig production might indeed have a preventive role regarding the tail biting risk: these include, among others, a comparably larger space allowance, partly slatted flooring, use of manipulable materials, a good animal health status and meal feeding from long troughs. In addition, Finnish producers are motivated to rear non-docked pigs, which is possibly one of the most important prerequisites for success. The experiences from Finland show that even though tail biting is still a challenge on some farms, in general, it is possible to rear non-docked pigs in intensive production. Potential positive side-effects of enhancing management and housing to facilitate the rearing of non-docked pigs include a good growth rate, a reduced need for antimicrobials and better animal welfare levels.

Logo du journal Animal