Evaluation du BEA et Etiquetage

The Five Domains model and promoting positive welfare in pigs

Par 23 octobre 2021 novembre 18th, 2021 Pas de commentaire

Type de document :  Revue scientifique publiée dans Animal

Auteur : N.J.Kells

Résumé en français : Modèle des Cinq Domaines et promotion d’un bien-être positif chez les porcs

Les préoccupations du public concernant le bien-être des animaux d’élevage se sont accrues ces dernières années. Pour répondre à la demande du public en faveur de produits plus respectueux du bien-être animal, il est nécessaire de disposer d’outils d’évaluation solides permettant à l’utilisateur d’identifier les domaines susceptibles de compromettre ou d’améliorer le bien-être. Le modèle des cinq domaines est un cadre structuré, systématique et complet pour évaluer les risques et l’amélioration du bien-être des animaux sensibles. Depuis sa création en 1994, le modèle a été régulièrement mis à jour afin d’intégrer les progrès dans la compréhension du bien-être animal et les connaissances scientifiques. Le modèle se compose de cinq domaines, qui concentrent l’attention sur des facteurs ou des conditions spécifiques susceptibles d’avoir un impact sur le bien-être d’un animal. Il s’agit de quatre domaines physiques/fonctionnels : la nutrition, l’environnement physique, la santé et les interactions comportementales, et d’un cinquième domaine, celui de l’état mental ou affectif. Les trois premiers domaines portent sur les états physiques/fonctionnels internes de l’animal qui sont importants pour le bien-être, tandis que le quatrième traite des caractéristiques de l’environnement physique et social externe de l’animal qui sont importantes pour le bien-être. Initialement nommé “Comportement”, le domaine 4 a été rebaptisé “Interactions comportementales” dans la version 2020 du modèle et a été élargi pour inclure trois catégories : les interactions avec l’environnement, les interactions avec d’autres animaux et les interactions avec les humains. Ces catégories focalisent explicitement l’attention sur les circonstances environnementales et sociales susceptibles d’influencer la capacité de l’animal à exercer son pouvoir d’action, un déterminant important du bien-être. Une fois que les facteurs des domaines 1 à 4 ont été pris en compte, les conséquences probables, en termes d’expériences subjectives de l’animal, sont attribuées au domaine 5 (état affectif). Le résultat intégré de toutes les expériences mentales négatives et positives accumulées dans le domaine 5 représente l’état de bien-être effectif de l’animal. Comme le modèle attire spécifiquement l’attention sur les conditions susceptibles d’influencer positivement le bien-être, il fournit un cadre utile pour identifier les possibilités de promouvoir un bien-être positif chez les animaux d’élevage intensif. Lorsque les expériences affectives négatives sont réduites au minimum, le fait de donner aux animaux la possibilité d’adopter des comportements gratifiants propres à leur espèce peut les faire passer à un état de bien-être globalement positif. Chez les porcs domestiques, le fait d’offrir des possibilités de recherche de nourriture, de jeu et de construction de nids, ainsi que d’améliorer la qualité des interactions entre les porcs et les humains, peut favoriser le bien-être positif.

Résumé en anglais : Public concern for the welfare of farm animals has increased over recent years. Meeting public demands for higher animal welfare products requires robust animal welfare assessment tools that enable the user to identify areas of potential welfare compromise and enhancement. The Five Domains model is a structured, systematic, and comprehensive framework for assessing welfare risks and enhancement in sentient animals. Since its inception in 1994, the model has undergone regular updates to incorporate advances in animal welfare understanding and scientific knowledge. The model consists of five areas, or domains, that focus attention on specific factors or conditions that may impact on an animal’s welfare. These include four physical/functional domains: nutrition, physical environment, health, and behavioural interactions, and a fifth mental or affective state domain. The first three domains draw attention to welfare-significant internal physical/functional states within the animal, whereas the fourth deals with welfare-relevant features of the animal’s external physical and social environment. Initially named “Behaviour” Domain 4 was renamed “Behavioural Interactions” in the 2020 iteration of the model and was expanded to include three categories: interactions with the environment, interactions with other animals and interactions with humans. These explicitly focus attention on environmental and social circumstances that may influence the animal’s ability to exercise agency, an important determinant of welfare. Once factors in Domains 1–4 have been considered, the likely consequences, in terms of the animal’s subjective experiences, are assigned to Domain 5 (affective state). The integrated outcome of all negative and positive mental experiences accumulated in Domain 5 represents the animal’s current welfare state. Because the model specifically draws attention to conditions that may positively influence welfare, it provides a useful framework for identifying opportunities to promote positive welfare in intensively farmed animals. When negative affective experiences are minimised, providing animals with the opportunity to engage in species-specific rewarding behaviours may shift them into an overall positive welfare state. In domestic pigs, providing opportunities for foraging, play, and nest building, along with improving the quality of pig-human interactions, has the potential to promote positive welfare.

Logo du journal Animal