Evaluation du BEA et Etiquetage

Animal-Based Indicators for On-Farm Welfare Assessment in Goats

Par 2 novembre 2021 novembre 18th, 2021 Pas de commentaire

Type de document :  Revue scientifique publiée dans Animals

Auteurs : Adrian Minnig, Romane Zufferey, Beat Thomann, Sibylle Zwygart, Nina Keil, Gertraud Schüpbach-Regula, Raymond Miserez,  Dimitri Stucki, Patrik Zanolari

Résumé en français (traduction) : Indicateurs basés sur l’animal pour l’évaluation du bien-être à la ferme des chèvres

Cette revue décrit l’état actuel des connaissances issues de la littérature scientifique sur les indicateurs de bien-être des chèvres. Notre objectif était de fournir une vue d’ensemble des indicateurs basés sur les animaux pour l’évaluation du bien-être à la ferme. Nous avons effectué une recherche documentaire et extrait 96 articles pertinents par le biais d’un examen du titre, du résumé et du texte intégral. Parmi ces articles, les indicateurs similaires ont été regroupés pour aboutir à un total de 32 indicateurs de bien-être, dont certains ont été traités dans plusieurs articles, d’autres dans un seul. Nous discutons d’un ensemble de trois protocoles d’évaluation établis contenant ces indicateurs, ainsi que de tous les indicateurs individuels qui ont été couverts dans plus d’un article. Pour les indicateurs individuels, nous avons identifié les tests de boiterie, de note d’état corporel (BCS), d’évaluation qualitative du comportement (QBA) et de relation homme-animal (HAR) dont la validité est suffisamment prouvée pour évaluer le bien-être des chèvres. Une multitude d’indicateurs (par exemple, l’état du pelage) ont été étudiés de manière moins approfondie mais ont été utilisés avec succès pour évaluer le bien-être. Pour certains indicateurs (par exemple, le retrait social, le comportement de couchage), nous soulignons la nécessité de recherches supplémentaires pour les valider ou pour optimiser leur utilisation dans les évaluations du bien-être à la ferme. En outre, les recherches à venir devraient inclure les chevreaux, les boucs, les chèvres à viande et à laine, ainsi que les chèvres élevées de manière extensive, car la littérature se concentre principalement sur les chèvres laitières dans les systèmes de production intensive.

Résumé en anglais (original) : This review describes the current state of knowledge relating to scientific literature on welfare indicators for goats. Our aim was to provide an overview of animal-based indicators for on-farm welfare assessments. We performed a literature search and extracted 96 relevant articles by title, abstract, and full-text screening. Out of these articles, similar indicators were aggregated to result in a total of 32 welfare indicators, some of which were covered in multiple articles, others in only a single one. We discuss a set of three established assessment protocols containing these indicators, as well as all individual indicators which were covered in more than one article. As single indicators, we identified lameness, body condition score (BCS), qualitative behaviour assessment (QBA), and human–animal relationship (HAR) tests with substantial evidence for sufficient validity to assess welfare in goats. A multitude of indicators (e.g., hair coat condition) was studied less intensively but was successfully used for welfare assessments. For some indicators (e.g., oblivion, lying behaviour), we highlight the need for future research to further validate them or to optimise their use in on-farm welfare assessments. Moreover, further investigations need to include kids, bucks, and meat and fibre goats, as well as extensively kept goats as the literature predominantly focuses on dairy goats in intensive production systems.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals