Cognition-émotionsConduite d'élevage et relations homme-animalSanté animale

Once-daily feeding is associated with better cognitive function and health in companion dogs: Results from the Dog Aging Project

Par 11 novembre 2021 janvier 25th, 2022 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique disponible avant publication (preprint) dans Europe PMC.

Auteurs : Emily E. Bray, Zihan Zheng, Katherine Tolbert, Brianah M. McCoy, Dog Aging Project Consortium

Résumé en français (traduction) : Une alimentation quotidienne en une seule fois est associée à une meilleure fonction cognitive et à une meilleure santé chez les chiens de compagnie : Résultats du Dog Aging Project
Divers régimes alimentaires ont été étudiés pour leurs effets anti-âge potentiels. En particulier, des études sur l’alimentation isocalorique restreinte dans le temps chez des rongeurs de laboratoire ont mis en évidence des effets bénéfiques sur la santé. Les chiens de compagnie représentent une population exceptionnelle pour étudier le régime alimentaire d’un grand mammifère qui partage l’environnement humain. Le projet sur le vieillissement des chiens [Dog Aging Project, ndlt] a recueilli des données sur des milliers de chiens de compagnie de tous âges, tailles et races depuis 2019. Nous avons exploité cet ensemble de données transversales diverses pour étudier les associations entre la fréquence d’alimentation et la fonction cognitive (n = 10 474) ainsi que neuf grandes catégories de résultats de santé (n = 24 238). En tenant compte du sexe, de l’âge, de la race et d’autres facteurs de confusion potentiels, nous avons constaté que les chiens nourris une fois par jour plutôt que plusieurs fois présentaient des scores moyens inférieurs sur une échelle de dysfonctionnement cognitif, ainsi qu’une probabilité moindre de souffrir de troubles gastro-intestinaux, dentaires, orthopédiques, rénaux/urinaires et hépatiques/pancréatiques. Par conséquent, nos résultats suggèrent que l’alimentation quotidienne unique chez les chiens est associée à une meilleure santé dans de nombreux systèmes organiques.

Résumé en anglais (original) : A variety of diets have been studied for possible anti-aging effects. In particular, studies of isocaloric time-restricted feeding in laboratory rodents have found evidence of beneficial health outcomes. Companion dogs represent a unique opportunity to study diet in a large mammal that shares human environments. The Dog Aging Project has been collecting data on thousands of companion dogs of all different ages, sizes, and breeds since 2019. We leveraged this diverse cross-sectional dataset to investigate associations between feeding frequency and cognitive function (n = 10,474) as well as nine broad categories of health outcomes (n = 24,238). Controlling for sex, age, breed, and other potential confounders, we found that dogs fed once daily rather than more frequently had lower mean scores on a cognitive dysfunction scale, and lower odds of having gastrointestinal, dental, orthopedic, kidney/urinary, and liver/pancreas disorders. Therefore, our findings suggest that once-a-day feeding in dogs is associated with improved health across multiple body systems.

Extrait du site de Europe PMC