Conduite d'élevage et relations homme-animalLogement et Enrichissement

Analysis of Housing Risk Factors for the Welfare of Lean and Heavy Pigs in a Sample of European Fattening Farms

Par 11 novembre 2021 novembre 23rd, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Paolo Ferrari, Alessandro Ulrici, Matteo Barbari

Résumé en français (traduction) : Analyse des facteurs de risque liés au logement pour le bien-être des porcs légers et des porcs lourds dans un échantillon d’exploitations européennes de porcs en engraissement

Le bien-être des porcs est affecté par les conditions de logement, dont les exigences minimales sont définies par la législation européenne. Les mesures basées ou non sur les animaux sont des indicateurs utiles pour étudier les facteurs de risque liés au bien-être des porcs. Une étude d’observation portant sur 51 élevages de porcs dans 7 pays de l’UE, visant à étudier les facteurs de risque liés au logement pour le bien-être des porcs en finition, a montré que le poids corporel et la présence d’une aire de repos avec sol plein (BED) permettaient d’identifier trois groupes d’exploitations. Les exploitations avec BED se caractérisaient par l’absence ou la faible pratique de la caudectomie, une plus grande disponibilité de matériaux manipulables et un nombre inférieur de porcs par exploitation et par unité de travail annuel. Dans ces exploitations, moins de lésions cutanées et auriculaires ont été constatées, par rapport aux porcs légers des exploitations sans BED, qui se caractérisaient par un espace disponible pour les porcs, un taux de mortalité et un coût de médication plus faibles. Dans les exploitations sans BED, les porcs lourds se caractérisaient par un espace plus important par porc, un plus grand nombre de porcs par abreuvoir et un taux de mortalité et un coût de médication plus élevés par porc, par rapport aux porcs maigres. Aucune différence statistique dans la fréquence des lésions de la queue n’a été constatée entre les trois groupes d’exploitations, bien que la caudectomie ait été pratiquée dans toutes les exploitations sans BED et non pratiquée dans la plupart des exploitations avec BED.

Résumé en anglais (original) : Pig welfare is affected by housing conditions, the minimum requirements of which are set up by EU legislation. Animal and non-animal-based measures are useful indicators to investigate housing risk factors for pig welfare. An observational study on 51 pig farms in seven EU countries, aimed at investigating housing risk factors for the welfare of finishing pigs, showed body weight and presence of bedded solid floored resting area (BED) identifying three clusters of farms. Farms with BED were featured by no or limited tail docking, larger availability of manipulable materials and lower number of pigs per farm and per annual work unit. In these farms, less skin and ear lesions were found, compared with lean pigs of farms without BED, which were characterized by lower pig space allowance, mortality rate and medication cost. In farms without BED, heavy pigs were featured by more space per pig, more pigs per drinker and higher mortality rate and medication cost per pig, compared to lean pigs. No statistical difference in tail lesions was found between the three farm clusters, although tail docking was performed in all farms without BED and not performed on most farms with BED.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals