Cognition-émotions

Sentience in Cephalopod Molluscs and Decapod Crustaceans

Par 15 novembre 2021 décembre 8th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Rapport de la London School of Economics and Political Science

Auteurs : Jonathan Birch, Charlotte Burn, Alexandra Schnell, Heather Browning and Andrew Crump

Extrait du résumé en français (traduction) : Sentience chez les mollusques céphalopodes et les crustacés décapodes
Nous avons développé un cadre rigoureux pour évaluer les preuves scientifiques de la sentience, basé sur huit critères. En bref, il s’agit de :
1) la possession de nocicepteurs ;
2) la possession de régions cérébrales intégratives ;
3) des connexions entre les nocicepteurs et les régions intégratives du cerveau ;
4) des réponses affectées par des anesthésiques ou des analgésiques locaux potentiels ;
5) des compromis motivationnels qui montrent un équilibre entre la menace et l’opportunité de récompense ;
6) des comportements d’autoprotection modulables en réponse aux blessures et aux menaces ;
7) un apprentissage associatif qui va au-delà de l’habituation et de la sensibilisation ;
8) un comportement qui montre que l’animal apprécie les anesthésiques ou les analgésiques locaux lorsqu’il est blessé. […]Nos conclusions concernant les céphalopodes
Il existe des preuves très solides de sentience chez les octopodes. Nous avons une certitude élevée ou très élevée que les octopodes satisfont aux critères 1, 2, 3, 4, 6, 7 et 8, et une certitude moyenne qu’ils satisfont au critère 5. Il y a un peu moins de preuves concernant les autres céphalopodes coléoïdes (calmar et seiche). Cependant, les preuves sont encore substantielles. Nous avons une confiance élevée dans le fait que les autres céphalopodes coléoïdes satisfont aux critères 1, 2, 3 et 7. […]Nos conclusions concernant les décapodes
Il existe des preuves solides de sentience chez les vrais crabes (infra-ordre Brachyura). Nous avons une certitude élevée ou très élevée que les vrais crabes satisfont aux critères 1, 2, 4, 6 et 7. Il y a un peu moins de preuves concernant les autres décapodes. Il existe des preuves substantielles de la sensibilité des crabes anomuriens (infra-ordre Anomura). Nous avons une confiance élevée dans le fait qu’ils satisfont aux critères 1, 2 et 6, et une confiance moyenne dans le fait qu’ils satisfont au critère 5. Il existe également des preuves substantielles de la sensibilité des homards/écrevisses astacides (infra-ordre Astacidea). Nous avons une confiance élevée ou très élevée dans le fait que ces animaux satisfont aux critères 1, 2 et 4.
Notre principale recommandation
Nous recommandons que tous les mollusques céphalopodes et crustacés décapodes soient considérés comme des animaux sentients dans le cadre de la législation britannique sur le bien-être animal. Ils devraient être comptés comme des « animaux » dans le cadre de l’Animal Welfare Act 2006 et inclus dans le champ d’application de toute législation future relative à la sensibilité animale.

Extrait du résumé en anglais (original) : We have developed a rigorous framework for evaluating scientific evidence of sentience based on eight criteria. In short, these are:
1) possession of nociceptors;
2) possession of integrative brain regions;
3) connections between nociceptors and integrative brain regions;
4) responses affected by potential local anaesthetics or analgesics;
5) motivational trade-offs that show a balancing of threat against opportunity for reward;
6) flexible self-protective behaviours in response to injury and threat;
7) associative learning that goes beyond habituation and sensitisation;
8) behaviour that shows the animal values local anaesthetics or analgesics when injured. […]Our findings regarding cephalopods
There is very strong evidence of sentience in octopods. We have either high or very high confidence that octopods satisfy criteria 1, 2, 3, 4, 6, 7 and 8, and medium confidence that they satisfy criterion 5. There is somewhat less evidence concerning other coleoid cephalopods (squid and cuttlefish). However, the evidence is still substantial. We have high confidence that other coleoid cephalopods satisfy criteria 1, 2, 3, and 7. […]Our findings regarding decapods
There is strong evidence of sentience in true crabs (infraorder Brachyura). We have either high or very high confidence that true crabs satisfy criteria 1, 2, 4, 6 and 7. There is somewhat less evidence concerning other decapods. There is substantial evidence of sentience in anomuran crabs (infraorder Anomura). We have high confidence that they satisfy criteria 1, 2 and 6, and medium confidence that they satisfy criterion 5. There is also substantial evidence of sentience in astacid lobsters/crayfish (infraorder Astacidea). We have either high or very high confidence that these animals satisfy criteria 1, 2 and 4.
Our central recommendation
We recommend that all cephalopod molluscs and decapod crustaceans be regarded as sentient animals for the purposes of UK animal welfare law. They should be counted as “animals” for the purposes of the Animal Welfare Act 2006 and included in the scope of any future legislation relating to animal sentience.

Rapport ayant fait l’objet d’articles
– sur le site de The British Veterinary Association le 19 novembre 2021 : Vets welcome recognition of cephalopods and decapods as sentient beings
– sur le site de BFM TV le 23 novembre 2021 : Souffrance animale: une étude britannique confirme que les homards, crabes et poulpes sont sensibles à la douleur
– sur le site de Slate le 23 novembre 2021 : Le Royaume-Uni reconnaît les poulpes et les homards comme des êtres sensibles

Logo de la London School of Economics and Political Science