Initiatives en faveur du BEA

Le bien-être animal, valeur cardinale

Par 29 novembre 2021 décembre 15th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Actualité du site d’INRAE

Auteur : Pascale Mollier

Extrait : Huit chercheurs et chercheuses, éthologistes, physiologistes, neurobiologistes et généticiens reçoivent le Laurier 2021 Impact de la recherche. Ils représentent un réseau de plus de 100 personnes œuvrant à INRAE sur le bien-être des animaux et sa prise en compte dans les systèmes d’élevage.
Jusque dans la seconde moitié du XXe siècle, on entendait : « Il faut adapter les animaux à l’élevage, avoir des races dociles pour sécuriser l’homme, éviter le stress à l’abattage pour préserver la qualité de la viande. » Maintenant, il est plutôt question d’adapter les élevages aux animaux, de construire une relation humain-animal respectueuse des deux parties, d’éviter les souffrances à l’animal et de lui offrir des expériences positives tout au long de sa vie. C’est une véritable révolution sociétale qui s’est jouée en quelques décennies, depuis les années 80. Grâce au développement de l’éthologie et à sa complémentarité avec d’autres disciplines (physiologie, neurobiologie, génétique, sociologie), la recherche a accompagné cette évolution.
Le collectif d’INRAE récompensé par les Lauriers en 2021 est représentatif de ce croisement des disciplines qui a permis à la fois de développer des recherches reconnues internationalement et d’initier des changements concrets dans les pratiques d’élevage.
Article sur le même sujet publié dans Le courrier des entreprises le 2 décembre 2021 : La recherche INRAE sur le bien-être animal récompensée

Extrait du site d’INRAE