Elevage de précisionEthique-sociologie-philosophie

Genome editing and farmed animals

Par 1 décembre 2021 décembre 15th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Actualité du Nuffield Council on Bioethics

Auteur : Pete Mills

Extrait en français (traduction) : Edition du génome et élevage d’animaux d’élevage : Enjeux sociaux et éthiques
Ce rapport examine les questions sociales et éthiques soulevées par l’utilisation potentielle des technologies d’édition du génome dans la reproduction des animaux d’élevage.
L’application potentielle de l’édition du génome chez les animaux d’élevage était l’un des deux domaines que nous avions identifiés comme nécessitant un examen éthique urgent dans notre rapport de 2016, Genome editing : an ethical review (le premier était l’édition du génome dans la reproduction humaine, qui a donné lieu à un rapport publié en juillet 2018).
Le système alimentaire et agricole est confronté à un certain nombre de défis – pour l’environnement, pour la santé et le bien-être des animaux, pour la santé humaine, et pour répondre à la demande d’augmentation de la consommation de viande dans le monde. Nous devons changer la façon dont nous produisons et consommons les aliments afin d’être en mesure de fournir un approvisionnement alimentaire sûr, durable, éthique et nutritif à la population mondiale croissante.
L’édition du génome est la modification précise et ciblée d’une séquence d’ADN dans une cellule vivante. Dans le domaine de la reproduction des animaux d’élevage, elle pourrait être utilisée pour produire des animaux présentant des caractéristiques spécifiques qu’il pourrait être difficile d’obtenir par les méthodes de reproduction sélectives classiques.
Les nouvelles technologies de reproduction, telles que l’édition du génome, pourraient aider à relever certains des défis auxquels sont confrontés nos systèmes alimentaires et agricoles. Par exemple, elles pourraient être utilisées pour produire des animaux résistant à certains virus, ce qui permettrait de sauver de nombreux animaux des effets de maladies et d’apporter des avantages économiques au secteur agricole. Cependant, elle pourrait également être utilisée pour accélérer certaines pratiques d’élevage contraires à l’éthique, par exemple en utilisant une réduction du risque de maladie comme une raison pour accorder moins d’attention au bien-être des animaux et à leurs besoins de conditions et de soins appropriés.
Le gouvernement britannique a récemment fait part de son intention d’assouplir la réglementation applicable aux animaux élevés à l’aide de techniques d’édition du génome. Les changements proposés ne sont applicables qu’en Angleterre et nécessiteraient une nouvelle législation pour entrer en vigueur.
L’introduction de nouvelles technologies dans l’alimentation et l’agriculture doit être conforme aux intérêts du public et des animaux. Cela doit s’inscrire dans une vision globale d’un système alimentaire et agricole qui soutient, promeut et récompense une agriculture durable avec des normes élevées de bien-être animal.
Dans notre rapport, nous proposons cinq principes pour guider le développement des systèmes alimentaires et agricoles et l’introduction de nouvelles technologies de reproduction pour les animaux d’élevage.
Nous formulons un certain nombre de recommandations à l’intention du gouvernement britannique, des éleveurs d’animaux, des principaux détaillants alimentaires, des bailleurs de fonds de la recherche et d’autres personnes impliquées dans le développement des industries alimentaires et agricoles, tant au Royaume-Uni qu’à l’étranger.
Lire le rapport complet
Lire le rapport court
Lire un résumé du rapport

Extrait en anglais (original) : This report examines the social and ethical issues raised by the potential use of genome editing technologies in farmed animal breeding.
The potential application of genome editing in farmed animals was one of the two areas that we identified as requiring urgent ethical scrutiny in our 2016 report, Genome editing: an ethical review (the first was genome editing in human reproduction, which resulted in a report published July 2018).

The food and farming system faces a number of challenges – to the environment, to animal health and welfare, to human health, and meeting demand to increase meat consumption around the world. We need to change the way we produce and consume food in order to be able to provide a secure, sustainable, ethical and nutritious food supply for the world’s growing population.
Genome editing is the precise, targeted alteration of a DNA sequence in a living cell. In farmed animal breeding, it could be used to produce animals with specific traits that might be difficult to achieve using conventional selective breeding approaches.
New breeding technologies, such as genome editing, could help to address some of the challenges facing our food and farming systems. For example, it could be used to make animals that are resistant to certain viruses, saving many animals from the effects of disease and bringing economic benefits to the agricultural sector. However, it could also be used to accelerate some unethical breeding practices, for example, by using a reduction in the risk from disease as a reason to pay less regard to the welfare of animals and their needs for appropriate conditions and care.
The UK Government has recently stated its intention to relax regulation for animals bred using genome editing techniques. The proposed changes only apply in England and would require new legislation to come into effect.
The introduction of new technologies into food and farming must be aligned with public and animal interests. This should be as part of an overall vision for a food and farming system that supports, promotes, and rewards sustainable farming with high standards of animal welfare.
In our report, we propose five principles to guide the development of food and farming systems and the introduction of new breeding technologies for farmed animals.
We make a number of recommendations to the UK Government, animal breeders, major food retailers, research funders, and others involved in shaping the food and farming industries, both in the UK and internationally.
Read the full report
Read the short report
Read a summary of the report

Rapport ayant fait l’objet d’un article dans ScienceBlog.com le 2 décembre 2021 : Animal welfare belongs at heart of gene editing discussion

Extrait du site du Nuffield Council on Bioethics