Evaluation du BEA et Etiquetage

Qualitative behaviour assessment as part of a welfare assessment in flocks of laying hens

Par 20 décembre 2021 janvier 11th, 2022 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Applied Animal Behaviour Science

Auteurs : Guro Vasdal, Karianne Muri, Solveig Marie Stubsjøen, Randi Oppermann Moe, Kathe Kittelsen

Résumé en français (traduction) : Évaluation qualitative du comportement comme critère d’évaluation du bien-être dans les troupeaux de poules pondeuses

Le bien-être animal doit être considéré dans une perspective large, incluant les états émotionnels positifs. L’évaluation qualitative du comportement (QBA) est l’une des rares méthodes scientifiques permettant d’évaluer les états émotionnels positifs des animaux. Le QBA pour les volailles est incluse dans le protocole Welfare Quality®, mais n’a pas été validée pour les poules pondeuses. L’objectif de cette étude était d’étudier le QBA pour les poules pondeuses et les associations entre les composantes principales du QBA et certaines mesures du bien-être animal. Au total, 22 troupeaux ont été visités à l’âge de 70-76 semaines. Tous les troupeaux étaient composés d’environ 7500 poules de race blanche (Dekalb White, n = 11 ; Lohman LSL, n = 11) au bec intact, logées dans des volières intérieures à plusieurs niveaux. Chaque troupeau a été évalué en utilisant une liste fixe de termes QBA, en plus de la notation de l’état du plumage et du niveau de peur, et de la collecte de données sur la mortalité. Le QBA a été étudié avec une analyse en composantes principales (PCA), révélant trois dimensions principales qui peuvent être reconnues à partir du QBA d’autres espèces. Ces dimensions, appelées état d’esprit (PC1), vigilance (PC2) et éveil (PC3), expliquent respectivement 50,8 %, 19,7 % et 12,0 % de la variance (82,5 % au total). Nous n’avons pas trouvé d’association entre les scores QBA et la note de plumage, de peur ou de mortalité dans les troupeaux. L’absence d’associations significatives pourrait être due à la taille limitée de l’échantillon, à l’homogénéité de la population étudiée ou à la propension des poules à supprimer les signes de faiblesse ou de maladie. Le QBA peut néanmoins devenir un outil important pour mesurer les expressions émotionnelles des poules pondeuses. Cependant, la méthode doit encore être validée.

Résumé en anglais (original) : Animal welfare must be considered from a broad perspective, including positive emotional states. Qualitative behaviour assessment (QBA) is one of few scientific methods to assess positive emotional states of animals. QBA for poultry is included in the Welfare Quality® protocol, but has not been validated for laying hens. The aim of this study was to investigate the dimensionality of QBA for laying hens and the associations between the main principal components of QBA and selected animal-based welfare measures. A total of 22 flocks were visited between the age of 70–76 weeks. All flocks consisted of approximately 7500 white-strain hens (Dekalb White, n = 11; Lohman LSL, n = 11) with intact beaks, housed in indoor multi-tiered aviary systems. Each flock was assessed using a fixed list of QBA terms, in addition to scoring of plumage and fear, and collection of mortality data. QBA was analysed using principal component analysis (PCA), revealing three main dimensions that can be recognised from QBA in other species. These were labelled mood (PC1), alertness (PC2) and arousal (PC3), and explained 50.8%, 19.7%, and 12.0% of the variance, respectively (82.5% overall). There were no associations between the QBA scores and plumage score, fearfulness, or mortality in the flocks. The lack of significant associations might be due to a limited sample size, a homogenous study population or the inherent motivation in hens to suppress signs of weakness or sickness. QBA can nevertheless become an important tool for measuring emotional expressions in laying hens. However, the method needs further validation.

Logo d'Applied Animal Behaviour Science
Extrait du site d’Applied Animal Behaviour Science