RéglementationTransport, Abattage, Ramassage

Une meilleure protection des animaux lors de l’abattage à partir de 2022

Par 20 décembre 2021 janvier 11th, 2022 Pas de commentaire

Type de document : Communiqué de presse de Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV, Suisse)

Auteur : OSAV

Extrait : L’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) a révisé son ordonnance sur la protection des animaux lors de leur abattage (OPAnAb). L’objectif est d’abattre les animaux en limitant autant que possible leurs souffrances. Les méthodes d’étourdissement, notamment, ont été adaptées en fonction des connaissances scientifiques les plus récentes. De plus, des exigences s’appliquent pour la première fois à l’abattage des poissons et des décapodes marcheurs ainsi qu’à l’étourdissement au gaz des poules et des dindes. L’ordonnance entre en vigueur le 1er janvier 2022.
Cette révision totale vise à mieux assurer le bien-être animal, en réduisant davantage le stress et la souffrance des animaux lors de l’abattage, que ce soit dans les abattoirs ou en dehors de ceux-ci. Les modifications tiennent notamment compte des résultats d’une étude menée en 2018 et 2019 par l’Unité fédérale pour la chaîne agroalimentaire (UCAL), intitulée « Protection des animaux et contrôle des viandes dans les abattoirs ». […]L’ordonnance entre en vigueur le 1er janvier 2022. Un délai transitoire de dix ans est accordé aux abattoirs qui doivent effectuer des adaptations touchant leurs bâtiments. Un délai transitoire d’un an est prévu pour l’instauration de la documentation concernant l’étourdissement des porcs au CO2.

Communiqué ayant fait l’objet d’un article dans fleischwirtschaft.com le 29 décembre 2021 : Animal welfare : Stricter rules in Switzerland

Extrait du site de l’OSAV