Ethique-sociologie-philosophie

The Commodification of Farm Animals

Par 12 janvier 2022 mars 12th, 2022 Pas de commentaire

Type de document : Ouvrage scientifique publié par Springer Nature

Auteur : Sophie Riley

Présentation en français (traduction) :  Marchandisation des animaux de ferme

Ce livre examine comment les développements de la science vétérinaire, de la philosophie, de l’économie et du droit ont convergé au cours du XIXe et du début du XXe siècle pour inscrire les animaux de ferme dans une logique de marchandisation.  Il couvre deux domaines d’étude négligés : l’importance des conférences vétérinaires internationales sur les systèmes nationaux et l’influence des premiers traités mondiaux relatifs à la santé animale sur les mesures de quarantaine nationales. L’auteur conclut en affirmant que la société doit reconsidérer sa conception et la place du paradigme du bien-être dans les systèmes de production animale. Dans sa forme actuelle, ce paradigme peut être utilisé pour justifier presque toutes les raisons intéressées d’abroger les principes éthiques.
Le sujet de ce livre intéressera un large public ; non seulement les universitaires, les étudiants et les éducateurs, mais aussi les personnes impliquées dans la production animale, les parties prenantes et les experts du secteur du bien-être et des droits des animaux, ainsi que les décideurs politiques et les régulateurs, qui trouveront cet ouvrage instructif et stimulant.
L’ouvrage du Dr Sophie Riley apporte une contribution notable aux textes déjà disponibles sur le droit du bien-être animal. Partant d’une analyse historique et décrivant les forces économiques et commerciales à l’œuvre, le Dr Riley démontre les dangers d’une marchandisation effrénée des animaux d’élevage. Elle invoque le droit international pour analyser et évaluer le développement des “traités de quarantaine”. Il faut renouer avec les principes éthiques pour amener l’esprit humain à se concentrer sur notre empathie envers les espèces animales. Les animaux ne sont pas que des choses. Heureusement, de plus en plus de citoyens s’en rendent compte et exigent un changement. Le livre du Dr Riley explique pourquoi le changement est en cours et devrait s’accélérer.”
L’honorable Michael Kirby AC CMG, Sydney, Australie

Présentation en anglais (original) : This book examines how the developments in veterinary science, philosophy, economics and law converged during the nineteenth and early twentieth centuries to entrench farm animals along a commodification pathway. It covers two neglected areas of study; the importance of international veterinary conferences to domestic regimes and the influence of early global treaties that dealt with animal health on domestic quarantine measures. The author concludes by arguing that society needs to reconsider its understanding and the place of the welfare paradigm in animal production systems. As it presently stands, this paradigm can be used to justify almost any self-serving reason to abrogate ethical principles.
The topic of this book will appeal to a wide readership; not only scholars, students and educators but also people involved in animal production, interested parties and experts in the animal welfare and animal rights sector, as well as policy-makers and regulators, who will find this work informative and thought-provoking.
Dr Sophie Riley’s book adds notably to the texts already available on animal welfare law. Starting with an historical analysis and describing the economic and commercial forces that are at work, Dr Riley demonstrates the dangers of unbridled commodification of farm animals. She invokes international law to analyze and evaluate the development of ‘quarantine treaties’. There must be re-engagement with ethical principles to bring the human mind into focus upon our empathy with animal species. Animals are not just things. Fortunately, increasing numbers of citizens are coming to realize this and to demand change. Dr Riley’s book explains why the change is happening and should accelerate.”
The Honourable Michael Kirby AC CMG, Sydney, Australia

Extrait du site de Springer Nature