Logement et Enrichissement

Review of Temporary Crating of Farrowing and Lactating Sows

Par 17 mars 2022 mars 28th, 2022 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique publiée dans Frontiers in Veterinary Science

Auteurs : Sébastien Goumon, Gudrun Illmann, Vivi A. Moustsen, Emma M. Baxter, Sandra A. Edwards

Résumé en français : Revue sur le confinement temporaire des truies en période de mise-bas et de lactation
La mise en cage temporaire (CT) permet aux truies en lactation de se déplacer plus librement après l’ouverture de la cage quelques jours après la mise-bas.  L’objectif de cet article était d’évaluer si le CT apporte une amélioration globale du niveau de bien-être par rapport à la mise en cage permanente ou à la mise-bas libre. Cette étude montre que lorsque la mise en CT permet aux truies de se retourner pendant la majeure partie du temps passé dans l’unité de mise-bas, c’est la conception de la case et la période de confinement qui influencent la façon dont les différents comportements fonctionnels et motivés peuvent être satisfaits. Cette étude indique également que la réduction du temps de confinement présente au moins des avantages à court terme pour les truies, comme le montre l’augmentation des comportements motivés tels que l’exploration et les interactions avec les porcelets lorsque les truies ne sont pas enfermées en permanence dans une cage. La rareté des études ne permet pas de savoir s’il existe des effets bénéfiques à plus long terme (jusqu’au sevrage ou au-delà). En outre, il n’est pas certain que les avantages observés à court terme se répercutent sur d’autres indicateurs de bien-être. Les résultats de ces recherches n’indiquent pas de réduction de la fréquence des stéréotypies ou des lésions corporelles et ne fournissent pas de résultat clair concernant la réponse au stress des truies lorsqu’elles sont sorties de confinement. Par rapport à la mise-bas en liberté, la CT semble réduire la mortalité des porcelets. L’impact du moment du début de la CT sur le processus de mise-bas et la mortalité des porcelets n’est pas constant. Si le confinement avant la mise-bas empêche le comportement de construction du nid, les conséquences de ce comportement sur la physiologie de la truie sont ambiguës. Un confinement de la truie de courte durée après la mise-bas pourrait être le meilleur compromis, permettant à la truie d’exprimer un comportement motivé de construction de nid, mais les risques d’écrasement pendant la période de mise-bas sans confinement pourraient augmenter. La réouverture ultérieure de la cage semble augmenter la mortalité des porcelets, mais seulement si elle est effectuée moins de 3 à 5 jours après la mise-bas. L’étude présente également des considérations méthodologiques, une proposition de terminologie cohérente et précise pour la description des systèmes et met en évidence des lacunes de connaissances. En conclusion, la CT est un pas en avant vers un meilleur bien-être des porcs par rapport à la cage de mise-bas, car elle permet une certaine liberté de mouvement aux truies sans nuire au bien-être des porcelets. Cependant, des recherches plus approfondies sont nécessaires pour tirer des conclusions solides et savoir si la CT est une transition viable entre la cage permanente et la mise-bas liberté.

Résumé en anglais (original) : Temporary crating (TC) provides lactating sows with the opportunity to move more freely after crate opening a few days after parturition. The aim of this paper was to evaluate whether TC gives overall welfare improvement when compared to permanent crating or free farrowing. This review shows that when pens with TC allow the sows to turn during the majority of time in the farrowing unit, it is the pen design and period of confinement in a crate within it that influence the extent to which different functional and motivated behaviors can be fulfilled. This review also indicates that there are at least short-term benefits to sows when confinement is reduced, as shown by reported increases in motivated behaviors such as exploration and interactions with piglets when not permanently crated. It remains unclear whether there are any longer-term beneficial effects (until or beyond weaning) due to the paucity of studies. Furthermore, it is uncertain whether the observed short-term benefits translate to other welfare indicators. Research findings indicate no reduction in the frequency of stereotypies or body lesions and do not provide a clear answer regarding sow stress response when released from confinement. Compared to free farrowing, TC appears beneficial for reducing piglet mortality. The impact of the time of onset of TC on the farrowing process and piglet mortality have been inconsistent. While confinement before farrowing prevents nest building behavior, consequences of this for sow physiology have been ambiguous. Confining the sow briefly after farrowing may be the best compromise, allowing the sow to perform motivated nest-building behavior, but the risks of crushing during the unconfined farrowing period may increase. Subsequent crate reopening seems to increase piglet mortality but only if done earlier than 3–5 days after farrowing. The review also provides methodological considerations, a proposal for consistent and accurate terminology when describing systems and highlights gaps of knowledge. In conclusion, TC is a step forward to better pig welfare compared to the farrowing crate, as it allows some freedom of movement for sows without impairing piglet welfare. However, more comprehensive research is needed to draw sound conclusions as to whether TC is a viable transition from permanent crating to free farrowing.

Logo de Frontiers in Veterinary Science
Extrait du site de Frontiers in Veterinary Science