Logement et Enrichissement

The Relationships between Damaging Behaviours and Health in Laying Hens

Par 11 avril 2022 mai 1st, 2022 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique publiée dans Animals

Auteurs : Virginie Michel, Jutta Berk, Nadya Bozakova, Jerine van der Eijk, Inma Estevez, Teodora Mircheva, Renata Relic, T. Bas Rodenburg, Evangelia N. Sossidou, Maryse Guinebretière

Résumé en français (traduction) : Relations entre les comportements préjudiciables et la santé chez les poules pondeuses
Depuis l’interdiction de janvier 2012 des cages conventionnelles pour la production d’œufs dans l’Union européenne (directive 1999/74/CE du Conseil), les systèmes alternatifs tels que les systèmes au sol, en volière, en plein air et biologiques sont devenus de plus en plus courants, atteignant 50 % des logements de poules en 2019. Malgré les nombreux avantages associés aux systèmes sans cage, le passage à un système de logement où les poules pondeuses sont élevées en groupes plus importants et dans des environnements plus complexes a donné lieu à de nouveaux défis liés à la gestion, à la santé et au bien-être. Cette revue examine les relations étroites entre les comportements préjudiciables et la santé dans les systèmes modernes d’élevage de poules pondeuses. Ces nouvelles conditions de logement augmentent les interactions sociales entre les animaux. En cas de conditions d’élevage et/ou de logement et de gestion sous-optimales, des comportements préjudiciables ou des maladies infectieuses sont susceptibles de se propager à l’ensemble du troupeau. En outre, les problèmes de santé, et donc la stimulation du système immunitaire, peuvent conduire au développement de comportements préjudiciables, qui peuvent à leur tour entraîner une détérioration de l’état corporel, et donc des problèmes de santé et de bien-être. Il est donc nécessaire de surveiller à la fois le comportement et la santé des poules pondeuses afin d’intervenir le plus rapidement possible pour préserver à la fois le bien-être et la santé des animaux.

Résumé en anglais (original) : Since the ban in January 2012 of conventional cages for egg production in the European Union (Council Directive 1999/74/EC), alternative systems such as floor, aviary, free-range, and organic systems have become increasingly common, reaching 50% of housing for hens in 2019. Despite the many advantages associated with non-cage systems, the shift to a housing system where laying hens are kept in larger groups and more complex environments has given rise to new challenges related to management, health, and welfare. This review examines the close relationships between damaging behaviours and health in modern husbandry systems for laying hens. These new housing conditions increase social interactions between animals. In cases of suboptimal rearing and/or housing and management conditions, damaging behaviour or infectious diseases are likely to spread to the whole flock. Additionally, health issues, and therefore stimulation of the immune system, may lead to the development of damaging behaviours, which in turn may result in impaired body conditions, leading to health and welfare issues. This raises the need to monitor both behaviour and health of laying hens in order to intervene as quickly as possible to preserve both the welfare and health of the animals.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals