Logement et EnrichissementSanté animale

Effects of a Multi-Suckling System Combined With Enriched Housing Post-Weaning on Response and Cognitive Resilience to Isolation

Par 19 avril 2022 juin 14th, 2022 Pas de commentaire

Type de document  : Article scientifique publié dans Frontiers in Veterinary Science

Auteurs : Severine P. Parois, Lisette E. Van Der Zande, Egbert F. Knol, Bas Kemp, T. Bas Rodenburg, J. Elizabeth Bolhuis

Résumé en français (traduction) : Effets d’un système d’allaitement multiple combiné à un logement enrichi après le sevrage sur la réponse et la résilience cognitive à l’isolement
L’amélioration du bien-être des animaux reste un problème crucial dans l’élevage des porcs. L’amélioration de l’environnement du logement semble être une solution prometteuse pour optimiser la résilience dans son ensemble, et donc améliorer le bien-être des animaux. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’effet d’un système de logement alternatif pour améliorer la résilience cognitive et aussi pour promouvoir le bien-être des porcs. Un total de 96 porcelets provenant de deux systèmes d’élevage contrastés [système d’élevage alternatif (SEA) et système conventionnel (CONV)] a été utilisé. Les principales améliorations du système alternatif étaient le regroupement de plusieurs portées pendant la lactation, le décalage du sevrage, davantage d’espace et l’enrichissement de l’environnement dès la naissance. Pour évaluer le bien-être, le poids et la consommation d’aliments (en tant qu’indicateur général des performances), la présence de larmes brunes (en tant qu’indicateur de stress chronique), les postures comportementales, le profil de fréquence cardiaque et la concentration de cortisol dans la salive ont été mesurés au cours d’un test d’isolement de 21 heures. Pour évaluer la résilience cognitive, les porcs ont été placés dans un labyrinthe avec une récompense sociale avant et après le test d’isolement et des indicateurs de capacités cognitives ont été mesurés. Les porcs en SEA ont montré des niveaux de cortisol et une quantité de larmes brunes plus faibles avant le test, ce qui démontre un meilleur bien-être général grâce aux conditions de logement alternatives. Pendant le test, les porcs en SEA avaient une fréquence cardiaque plus faible, une variabilité de la fréquence cardiaque plus élevée et une activité vagale plus importante que les porcs CONV, ce qui pourrait indiquer une sensibilité réduite aux facteurs de stress. Les porcs en SEA semblaient avoir une meilleure mémoire à long terme, testée dans le labyrinthe. L’apport d’enrichissements sociaux et environnementaux, qui répondent mieux à la satisfaction des besoins essentiels des porcs, semble être bénéfique pour le bien-être des porcs dans son ensemble. Ses effets sur la résilience cognitive doivent encore être prouvés.

Résumé en anglais (original) : Improving welfare is still a critical issue in pig husbandry. Upgrades of the housing environment seem to be a promising solution to optimise resilience as a whole, and therefore improve animal welfare. The objective of this study was to evaluate the effect of an alternative housing system to enhance cognitive resilience and also to promote the pigs’ welfare. A total of 96 piglets from two contrasted housing systems [alternative housing system (AHS) vs. conventional system (CONV)] was used. The major upgrades of the alternative system were multi-litter housing during lactation, delayed weaning, extra space allowance, and environmental enrichment from birth onwards. To estimate welfare, weight, and feed intake (as a general indicator of performances), the tear staining area (as a chronic stress indicator), behavioural postures, heart rate traits, and saliva cortisol concentration were measured over a 21 h-isolation. To assess cognitive resilience, the pigs were subjected to a maze with a social reward both before and after the isolation challenge and indicators of cognitive abilities were followed. The AHS pigs showed lower cortisol levels and tear staining area before the challenge, demonstrating overall better welfare due to the alternative housing conditions. During the challenge, AHS pigs had a lower heart rate, higher heart rate variability, and higher vagal activity than the CONV pigs, which might indicate a reduced sensitivity to the stressor. AHS pigs appeared to have a better long-term memory tested in a maze. Providing social and environmental enrichments, that fit the satisfaction of the essential needs of the pigs better, appears to be beneficial for pig welfare as a whole. Its effects on cognitive resilience still need to be proven.

Logo de Frontiers in Veterinary Science
Extrait du site de Frontiers in Veterinary Science