Logement et Enrichissement

A survey exploring the impact of housing and husbandry on pet snakes

Par 1 mai 2022 juin 14th, 2022 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Animal Welfare

Auteurs : B.M. Cargill, L.  Benato, N. J. Rooney

Résumé en français (traduction) : Enquête sur l’impact du logement et de l’élevage sur le bien-être des serpents de compagnie
La possession de serpents est populaire ; cependant, l’hébergement et les soins ne répondent pas toujours aux besoins de bien-être animal. Par exemple, les serpents sont souvent maintenus dans des conditions environnementales qui limitent leur capacité à s’étirer complètement ou à se déplacer en utilisant une locomotion rectiligne. À ce jour, il existe peu de données empiriques sur l’hébergement et l’élevage des serpents en captivité et sur leur impact sur le bien-être. Cette étude analyse les réponses à une enquête menée auprès de 744 propriétaires de serpents dans le monde entier et explore les problèmes potentiels de bien-être des serpents détenus dans des maisons particulières. Elle documente les méthodes de logement et d’élevage les plus courantes et compare les trois familles les plus courantes (Pythonidés, Boidés et Colubridés). Les données fournies par les propriétaires ont été utilisées pour calculer les valeurs de deux indicateurs potentiels de bien-être : le nombre de signes cliniques de mauvaise santé et le nombre de comportements négatifs (anormaux) signalés. À l’aide de ces indicateurs, des associations ont été testées avec des variables liées aux conditions d’hébergement des serpents, telles que la taille de l’enclos, le niveau d’enrichissement, la température et l’humidité. Les propriétaires ont déclaré que 90,7 % (n = 675) des serpents adoptaient des positions ou des mouvements rectilignes (en ligne droite ou presque). Les serpents gardés dans des enclos de plus d’une fois leur taille avaient tendance à avoir plus de types d’enrichissement et présentaient moins de signes cliniques de mauvaise santé. Certains serpents étaient hébergés à des températures (7,7 %) ou des taux d’humidité (48,1 %) inconnus ou dans des conditions environnementales non conformes aux recommandations actuelles. Les serpents des blés (Pantherophis guttatus) étaient l’espèce la plus susceptible d’être maintenue à une humidité qui ne correspondait pas aux recommandations, ce qui peut poser un problème de bien-être. Les résultats de cette étude peuvent être utilisés pour cibler les conseils d’élevage en vue de recommandations et de manuels de soins futurs. 

Résumé en anglais (orginal) : Snake ownership is popular; however, housing and care may not always satisfy the animal’s welfare needs. For example, snakes are often kept in environmental conditions that restrict their ability to stretch out fully or move around, using rectilinear locomotion. To date, little empirical data exist on the housing and husbandry of captive snakes and how these impact welfare. This study analyses survey responses from 744 snake owners worldwide and explores potential welfare concerns for snakes kept within private homes. It documents the most common housing and husbandry methods and compares the three most common families (Pythonids, Boids and Colubrids). Ownerreported data were used to derive scores for two potential welfare indicators: number of clinical signs of ill health and the number of reported negative (abnormal) behaviours. Using these indicators, associations were tested with snake-keeping variables, such as enclosure size, level of enrichment, temperature and humidity. Owners reported that 90.7% (n = 675) of snakes adopted rectilinear (straight-line or near straight-line) positions or maovements. Snakes kept in enclosures > 1 snake length tended to have more enrichment types and were reported with fewer clinical signs of ill health. Some snakes were housed at unknown temperature (7.7%) or humidity (48.1%) ranges or in environmental conditions not in keeping with current recommended guidelines. Corn snakes (Pantherophis guttatus) were the most likely species to be kept at a humidity which did not match recommendations which may present a welfare concern. This study’s results can be used to target husbandry guidance for future recommendations and care manuals. 

Extrait du site d’Animal Welfare