Elevage de précision

Twelve Threats of Precision Livestock Farming (PLF) for Animal Welfare

Par 27 mai 2022 juin 21st, 2022 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique publiée dans Frontiers in Veterinary Science

Auteurs : Frank A. M. Tuyttens, Carla F. M. Molento, Said Benaissa

Résumé en français (traduction) : Douze risques d’atteinte au bien-être animal liés à l’élevage de précision
La recherche et le développement de l’élevage de précision (EP) sont en plein essor, notamment parce qu’il suscite des espoirs et des promesses en termes d’amélioration du bien-être animal. Ces affirmations restent toutefois largement non prouvées, car seules quelques technologies d’EP axées sur le bien-être animal ont été commercialisées et adoptées dans la pratique. L’enthousiasme et l’optimisme à l’égard des innovations d’EP peuvent obscurcir la perception des menaces éventuelles qu’elles peuvent représenter pour le bien-être des animaux d’élevage. Sans prétendre à l’exhaustivité, cet article dresse une liste de 12 risques potentiels regroupés en quatre catégories : risques directs, risques indirects liés à l’utilisateur final, à des modifications de l’hébergement et de la gestion, et à une stagnation ou une dégradation des valeurs éthiques. L’EP peut nuire directement aux animaux en raison 1) de défaillances techniques, 2) des effets néfastes dus à l’exposition et à l’adaptation aux composants matériels, ou de leur usure, 3) de prédictions et de décisions inexactes dues à une mauvaise validation externe, et 4) du manque de prise en compte des indicateurs les plus significatifs pour le bien-être animal. L’EP peut avoir des effets indirects sur le bien-être animal si l’agriculteur ou l’éleveur 5) devient trop ou pas assez dépendant de la technologie d’EP, 6) passe moins de temps (de qualité) avec ses animaux et 7) perd ses compétences en matière d’élevage. L’EP peut également compromettre les intérêts des animaux en créant des transformations dans l’élevage de sorte que le logement et la gestion sont 8) adaptés pour optimiser les performances d’EP ou 9) deviennent plus industrialisés. Enfin, l’EP peut affecter le statut moral des animaux d’élevage dans la société en conduisant à 10) une augmentation d’attitudes spécistes, 11) une plus grande instrumentalisation des animaux et 12) une augmentation de la consommation d’animaux et des dommages causés aux animaux. Pour les menaces directes, des suggestions prévention et de traitement sont proposées. Comme la progression et l’ampleur des menaces indirectes sont plus difficiles à prévoir ou à prévenir, il est plus difficile d’y répondre. Afin de maximiser le potentiel de l’EP pour améliorer le bien-être des animaux, les risques potentiels ainsi que les opportunités doivent être reconnus, surveillés et pris en compte.

Résumé en anglais (original) : Research and development of Precision Livestock Farming (PLF) is booming, partly due to hopes and claims regarding the benefits of PLF for animal welfare. These claims remain largely unproven, however, as only few PLF technologies focusing on animal welfare have been commercialized and adopted in practice. The prevailing enthusiasm and optimism about PLF innovations may be clouding the perception of possible threats that PLF may pose to farm animal welfare. Without claiming to be exhaustive, this paper lists 12 potential threats grouped into four categories: direct harm, indirect harm via the end-user, via changes to housing and management, and via ethical stagnation or degradation. PLF can directly harm the animals because of 1. technical failures, 2. harmful effects of exposure, adaptation or wearing of hardware components, 3. inaccurate predictions and decisions due to poor external validation, and 4. lack of uptake of the most meaningful indicators for animal welfare. PLF may create indirect effects on animal welfare if the farmer or stockperson 5. becomes under- or over-reliant on PLF technology, 6. spends less (quality) time with the animals, and 7. loses animal-oriented husbandry skills. PLF may also compromise the interests of the animals by creating transformations in animal farming so that the housing and management are 8. adapted to optimize PLF performance or 9. become more industrialized. Finally, PLF may affect the moral status of farm animals in society by leading to 10. increased speciesism, 11. further animal instrumentalization, and 12. increased animal consumption and harm. For the direct threats, possibilities for prevention and remedies are suggested. As the direction and magnitude of the more indirect threats are harder to predict or prevent, they are more difficult to address. In order to maximize the potential of PLF for improving animal welfare, the potential threats as well as the opportunities should be acknowledged, monitored and addressed.

Logo de Frontiers in Veterinary Science
Extrait du site de Frontiers in Veterinary Science