Cognition-émotionsConduite d'élevage et relations homme-animal

Vocal individuality of Holstein-Friesian cattle is maintained across putatively positive and negative farming contexts

Par 5 décembre 2019 avril 28th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Scientific Reports

Auteurs : Alexandra Green, Cameron Clark, Livio Favaro, Sabrina Lomax, David Reby

Résumé en français (traduction) : Les appels de contact entre le veau et sa mère comportent des informations sur l’identité individuelle ; cependant, on ne sait pas si le bétail est capable de conserver son individualité lorsqu’il parle à des congénères familiers plutôt que dans d’autres contextes agricoles à valeur positive ou négative. En conséquence, nous avons enregistré 333 vocalisations à haute fréquence de 13 génisses Holstein-Friesian pendant l’oestrus et l’anticipation de l’alimentation (supposément positifs), ainsi que l’accès impossible à l’alimentation et l’isolement physique et visuel des congénères (supposément négatifs). Nous avons mesuré 21 paramètres vocaux liés à la source et non linéaires, et des analyses de fonction discriminante (AFD) ont été effectuées par étapes. Les appels ont été divisés en valence positive (n = 170) et négative (n = 163), chaque valence servant d' »ensemble d’entraînement » pour classer les appels dans l' »ensemble de test » à valence opposée. En outre, des MANOVA ont été effectuées pour déterminer quels paramètres vocaux étaient impliqués dans la distinction individuelle. Dans le groupe d’entraînement supposé positif, l’AFD validé par recoupement a classé correctement 68,2% des appels supposés positifs et 52,1% des appels supposés négatifs pour l’individu correct, respectivement. Au sein de l' »ensemble d’entraînement » putativement négatif, l’AFD validée par recoupement a correctement attribué respectivement 60,1 % des appels putativement négatifs et 49,4 % des appels putativement positifs à la bonne personne. Tous les AFD ont dépassé les prévisions dues au hasard, indiquant que l’individualité vocale des appels de haute fréquence est maintenue dans les valences supposées positives et négatives, tous les paramètres vocaux, à l’exception des sous-harmoniques, étant responsables de cette spécificité individuelle. Cette étude montre que l’individualité vocale des appels haute fréquence des bovins est stable dans différents contextes agricoles chargés d’émotion. La spécificité individuelle est susceptible d’attirer le soutien social des congénères, et la connaissance de ces indices d’individualité pourrait aider les agriculteurs à détecter les bovins individuels à des fins de bien-être ou de production.

Résumé en anglais (original) : Cattle mother-offspring contact calls encode individual-identity information; however, it is unknown whether cattle are able to maintain individuality when vocalising to familiar conspecifics over other positively and negatively valenced farming contexts. Accordingly, we recorded 333 high-frequency vocalisations from 13 Holstein-Friesian heifers during oestrus and anticipation of feed (putatively positive), as well as denied feed access and upon both physical and physical & visual isolation from conspecifics (putatively negative). We measured 21 source-related and nonlinear vocal parameters and stepwise discriminant function analyses (DFA) were performed. Calls were divided into positive (n = 170) and negative valence (n = 163) with each valence acting as a ‘training set’ to classify calls in the oppositely valenced ‘test set’. Furthermore, MANOVAs were conducted to determine which vocal parameters were implicated in individual distinctiveness. Within the putatively positive ‘training set’, the cross-validated DFA correctly classified 68.2% of the putatively positive calls and 52.1% of the putatively negative calls to the correct individual, respectively. Within the putatively negative ‘training set’, the cross-validated DFA correctly assigned 60.1% of putatively negative calls and 49.4% of putatively positive calls to the correct individual, respectively. All DFAs exceeded chance expectations indicating that vocal individuality of high-frequency calls is maintained across putatively positive and negative valence, with all vocal parameters except subharmonics responsible for this individual distinctiveness. This study shows that cattle vocal individuality of high-frequency calls is stable across different emotionally loaded farming contexts. Individual distinctiveness is likely to attract social support from conspecifics, and knowledge of these individuality cues could assist farmers in detecting individual cattle for welfare or production purposes.

Logo de Scientific Reports