Ethique-sociologie-philosophieGénétique

Avis n°12 du Comité consultatif commun d’éthique Inra-Cirad-Ifremer sur la modification génétique des animaux à l’épreuve de l’édition du génome

Par 12 décembre 2019 mars 11th, 2020 Pas de commentaire

P. 29 : RECOMMANDATION 3 – En lien avec la prise en compte du bien-être animal

« Un recadrage des objectifs de sélection s’effectue progressivement en faveur d’une meilleure prise en compte du bien-être animal. Ces efforts d’amélioration du bien-être des animaux de rente doivent être maintenus, voire intensifiés, tel que préconisé par le Comité consultatif commun d’éthique Inra-Cirad dans son avis de 2015 :«[L]e comité d’éthique recommande de ne pas s’en tenir aux seules caractéristiques gouvernant la productivité de l’élevage dans les travaux portant sur l’amélioration génétique des animaux, mais d’inscrire l’étude des caractères qualifiant le bien-être et débouchant sur une meilleure compréhension du comportement de l’animal, être sensible. La sélection animale, quelles que soient les modalités de sa réalisation, ne doit pas avoir pour effet de réduire le bien-être des animaux ou de diminuer leur aptitude au bien-être.» (2015, p. 21). Les membres du comité approuvent cette recommandation, qu’ils réitèrent dans le contexte du présent avis. Tout particulièrement, ils insistent sur la nécessité que les applications de l’édition de génome à des fins d’amélioration génétique en production animale n’amoindrissent pas le bien-être des animaux de rente, et ce, indépendamment de toute autre considération. Ils maintiennent qu’un principe de conservation du bien-être animal doit guider tous les travaux ayant trait à l’amélioration génétique des animaux d’élevage au sein des trois organismes. De plus, ils sont d’avis que les modifications génétiques des animaux de rente ne devraient pas être orientées uniquement en fonction d’une augmentation de la productivité et de l’adaptation aux conditions d’élevage. »

Extrait du site du Comité d’éthique Inra-Cirad-Ifremer