Transport, Abattage, Ramassage

Protection of Animals during Transport: Analysis of the Infringements Reported from 2009 to 2013 during On-Road Inspections in Italy

Par 22 février 2020 mai 20th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique pulbié dans Animals

Auteurs : Barbara Padalino, Roberta Barrasso, Daniele Tullio, Martina Zappaterra, Leonardo Nanni Costa, Giancarlo Bozzo

Résumé en français (traduction) : Le règlement (CE) n° 1/2005 du Conseil exige que les véhicules qui transportent des animaux soient soumis à des contrôles effectués par les autorités compétentes. Chaque année, chaque État membre envoie un rapport au gouvernement européen sur les infractions constatées lors des contrôles routiers. Les rapports qui ont été publiés par le ministère italien de la santé publique de 2009 à 2013 ont été analysés. Les associations possibles entre le type d’infraction (liée au bien-être animal (BEA), au véhicule (V) et aux documents d’accompagnement (D), l’année, la saison, les espèces transportées, le lieu d’inspection et les autorités compétentes ont été identifiées. Au total, 985 infractions ont été analysées, certains véhicules en ayant reçu plus d’une (moyenne : 1,58 ; maximum : 9). Un score (de 1 à 3) lié à la gravité des infractions a été créé. En 2009 et 2010, la probabilité de rencontrer des sanctions d’une gravité moindre (D ou V) était 50 % plus élevée qu’en 2011 (p < 0,0001). Les véhicules qui transportaient des porcs présentaient la plus forte probabilité de commettre des infractions liées au bien-être animal (rapport de cotes (OR) = 3,85, intervalle de confiance à 95 % (95 % IC) = 1,82-8,76, p < 0,0001). Les véhicules étaient quatre fois plus susceptibles de subir des sanctions liées au bien-être animal lorsque la police de la route travaillait en synergie avec les services vétérinaires (OR = 4,12, 95%CI = 1,70-11,13, p = 0,0005). Les véhicules qui transportaient des équidés et « d’autres espèces », y compris des animaux de compagnie, à des fins commerciales étaient plus susceptibles de se voir infliger une amende pour absence ou caractère incomplet des documents vétérinaires que ceux qui transportaient du bétail (p = 0,002 et p = 0,004, respectivement). Cette étude fournit des preuves statistiques de la mise en œuvre de la directive CE 1/2005. Il est recommandé de former les transporteurs et les chauffeurs à la gestion des transports dans le respect du bien-être des animaux et de mettre en place une méthode normalisée d’inspection routière entre les autorités compétentes.

Résumé en anglais (original) : Council Regulation (EC) No 1/2005 requires that vehicles that are transporting animals be subjected to checks conducted by competent authorities. Yearly, each member state sends a report to the European government on the infringements that have been discovered during on-road inspections. The reports that were published by the Italian Ministry of Public Health from 2009 to 2013 were analyzed. Possible associations between the type of infringement (related to animal welfare (AW), vehicle (V) and accompanying documents (D)), year, season, transported species, place of inspection, and competent authorities were identified. A total of 985 infringements were analyzed, with some vehicles receiving more than one (mean: 1.58; max: 9). A score (from 1 to 3) that was related to the severity of the infringements was created. In 2009 and 2010, there was a 50% higher probability of encountering penalties of a lower severity (D or V) than in 2011 (p < 0.0001). Vehicles that were transporting pigs showed the highest probability of committing animal welfare-related infringements (odds ratio (OR) = 3.85, 95% confidence interval (95%CI) = 1.82–8.76, p < 0.0001). Vehicles were four times more likely to suffer animal welfare-related penalties when traffic police worked in synergy with veterinary services (OR = 4.12, 95%CI = 1.70–11.13, p = 0.0005). Vehicles that were transporting Equidae and “other species,” including pets, for commercial purposes were more likely to be fined for a lack or incompleteness of the veterinary documents than those transporting cattle (p = 0.002 and p = 0.004, respectively). This study gives statistical evidence of the implementation of EC 1/2005. The training of transporters and drivers on how to manage transport in an animal welfare-friendly manner and a standardized method on how to conduct road inspections among competent authorities are recommended.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals