Evaluation du BEA et Etiquetage

Bien-être animal: l’agroalimentaire français bien placé, sans être leader

Par 6 avril 2020 avril 26th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : actualité de Terres et Territoires

Extrait : Depuis 2012, le BBFAW [Business Benchmark on Farm Animal Welfare] évalue la politique de bien-être animal de 150 entreprises agroalimentaires mondiales. Danone occupe la première place des entreprises hexagonales citées – et le seul Français au niveau 2 sur 6 (bien-être intégré dans la stratégie d’entreprise).

De nombreux Français sont au stade 3 (établi, mais encore du travail à faire), à l’amont (LDC, Terrena) comme à l’aval (Casino, Les Mousquetaires, Metro, Sodexo).

Le niveau 4 regroupe les entreprises qui réalisent des progrès dans la prise en compte du bien-être animal (Auchan, Carrefour, Système U, Cooperl). Enfin, Leclerc et Lactalis sont en queue du peloton français, au niveau 5 (engagements affichés mais preuves limitées d’application).

Aucune entreprise française n’atteint le niveau 1 (leader) et « le Royaume-Uni a une position claire de leadership », affirme le BBFAW (qui est d’ailleurs une entreprise du Royaume-Uni…).

Le rapport précise que « 60% des plus grandes entreprises de l’agroalimentaire mondiales disposent (…) de politiques dédiées » au bien-être animal. « Il reste encore beaucoup à faire, mais il semble y avoir à la fois un appétit et une volonté de changement dans l’agroalimentaire », a réagi le CIWF dans un communiqué du 2 avril.

Lien vers le rapport 2019 (en anglais)

Communiqué de presse du BBFAW

Logo de Terres et Territoires
Extrait du site Terres et Territoires