Travail des animaux

Priming for welfare: gut microbiota is associated with equitation conditions and behavior in horse athletes

Par 20 mai 2020 juin 17th, 2020 Pas de commentaire

Type de document article scientifique publié dans Scientific Reports

Auteurs : Núria Mach, Alice Ruet, Allison Clark, David Bars-Cortina, Yuliaxis Ramayo-Caldas, Elisa Crisci, Samuel Pennarun, Sophie Dhorne-Pollet, Aline Foury, Marie-Pierre Moisan, Léa Lansade

Résumé en français (traduction) : Nous avons mesuré simultanément le microbiote fécal et de multiples variables de l’environnement et liées à l’hôte dans une cohorte de 185 chevaux sains élevés dans des conditions similaires pendant une période de huit mois. Le profil des bactéries rares variait d’un hôte à l’autre et était largement différent entre deux points dans le temps. Parmi une série de variables examinées, les facteurs liés à l’équitation étaient fortement associés à la variabilité du microbiote intestinal, évoquant une relation entre le microbiote intestinal et des niveaux élevés de facteurs de stress physique et mental. Les indicateurs comportementaux qui indiquent un état de bien-être compromis (par exemple, les stéréotypies, l’hypervigilance et l’agressivité) ont également été associés au microbiote intestinal, ce qui renforce la notion de l’existence de l’axe microbiote-intestin-cerveau. Ces observations étaient cohérentes avec la composante microbienne des traits du comportement (> 15 %), illustrant l’importance de la composition microbienne intestinale pour le comportement animal. Alors que de plus en plus d’athlètes de haut niveau souffrent de stress, le ciblage du microbiote offre une nouvelle opportunité pour étudier les interactions bidirectionnelles au sein de l’axe microbiote intestinal-cerveau.

Résumé en anglais (original) : We simultaneously measured the fecal microbiota and multiple environmental and host-related variables in a cohort of 185 healthy horses reared in similar conditions during a period of eight months. The pattern of rare bacteria varied from host to host and was largely different between two time points. Among a suite of variables examined, equitation factors were highly associated with the gut microbiota variability, evoking a relationship between gut microbiota and high levels of physical and mental stressors. Behavioral indicators that pointed toward a compromised welfare state (e.g. stereotypies, hypervigilance and aggressiveness) were also associated with the gut microbiota, reinforcing the notion for the existence of the microbiota-gut-brain axis. These observations were consistent with the microbiability of behaviour traits (> 15%), illustrating the importance of gut microbial composition to animal behaviour. As more elite athletes suffer from stress, targeting the microbiota offers a new opportunity to investigate the bidirectional interactions within the brain gut microbiota axis.

Logo de Scientific Reports
Extrait du site des Scientific Reports