Conduite d'élevage et relations homme-animal

Welfare of Free-Roaming Horses: 70 Years of Experience with Konik Polski Breeding in Poland

Par 24 juin 2020 septembre 27th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Górecka-Bruzda, A.; Jaworski, Z.; Jaworska, J.; Siemieniuch, M.

Résumé en français (traduction) : Pour prévenir les abus et assurer le bien-être des chevaux domestiques, des tentatives ont été faites pour évaluer le bien-être de manière standardisée. Les outils d’évaluation du bien-être font souvent référence à l’environnement physique et social des chevaux féraux comme exemple de conditions favorables au bien-être des chevaux. Cependant, les chevaux en liberté sont souvent exposés à des conditions ou à des états qui peuvent être considérés comme des menaces ou des abus en matière de bien-être. L’objectif de cette étude était de présenter des cas de compromis en matière de bien-être ainsi que des moyens naturels de rétablir des normes élevées de bien-être pour les chevaux Konik polski (Koniks) vivant dans des conditions semi-férales dans un sanctuaire forestier depuis 70 ans. Les problèmes de bien-être des Koniks liés à l’alimentation, à la locomotion, au comportement social, reproductif et de confort, ainsi que les questions de santé concernant le parage des sabots et le parasitisme sont abordés. La rareté ou l’abondance périodique de la nourriture, les événements stressants autour du sevrage et du regroupement, les conséquences des combats entre étalons, l’exposition à l’agression des géniteurs pendant la dispersion, la boiterie pendant l' »auto-parage », l’exposition au harcèlement des insectes, les niveaux élevés de parasitisme et les formations spécifiques du paysage peuvent mettre en danger les chevaux en liberté. Il faut souligner que malgré l’excellente adaptabilité des chevaux aux conditions de liberté, des problèmes de bien-être sont à prévoir dans toute population semi-férale. Nous présentons ici le système de gestion appliqué depuis 70 ans aux chevaux de Konik polski en liberté, qui minimise les menaces pour le bien-être. Il permet un suivi étroit de chaque cheval, un contrôle strict de la santé et du bien-être au quotidien et, si nécessaire, des réactions instantanées de la part des gardiens en cas d’urgence. En outre, il aborde le problème de la famine due au surpâturage et, donc, la controverse éthique liée à l’éradication des animaux excédentaires causant des dommages à l’environnement.

Résumé en anglais (original): To prevent abuse and to assure the welfare of domestic horses, attempts to assess welfare in a standardized way have been made. Welfare-assessment tools often refer to the physical and social environments of feral domestic horses as examples of welfare-friendly conditions for horses. However, free-roaming horses are often exposed to conditions or states that may be regarded as welfare threats or abuse. The aim of this review was to present cases of welfare compromises as well as natural ways to restore high standards of welfare to Konik polski horses (Koniks) living in semiferal conditions in a forest sanctuary over the course of 70 years. Welfare problems in Koniks related to feeding, locomotor, social, reproductive, and comfort behavior, as well as health issues concerning hoof trimming and parasitism in Koniks, are discussed. Periodic food scarcity or abundance, stressful events around weaning and gathering, the consequences of fights among stallions, exposure to sire aggression during dispersal, lameness during « self-trimming, » exposure to insect harassment, high levels of parasitism, and specific landscape formations may endanger free-roaming horses. It has to be underlined that despite the excellent adaptability of horses to free-roaming conditions, one should be aware that welfare problems are to be expected in any semiferal population. Here, we present the management system applied for 70 years in free-roaming Konik polski horses that minimizes welfare threats. It allows close follow-up of individual horses, the strict monitoring of health and welfare on a daily basis, and if necessary, instant reactions from caretakers in cases of emergency. Moreover, it addresses the problem of starvation due to overgrazing and thus, the ethical controversy related to the eradication of surplus animals causing environmental damage.

Extrait du site d’Animals