Alimentation animale

Timing and Duration of Observation Periods of Foraging Behavior in Natural Grasslands

Par 12 novembre 2020 novembre 23rd, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Frontiers in Veterinary Science

Auteurs : Felipe Jochims, Émerson Mendes Soares, Leandro Bittencourt de Oliveira, Bruno Castro Kuinchtner, Pedro Trindade Casanova, Luciana Marin,Fernando Luiz Ferreira de Quadros6

Résumé en français (traduction) : Les objectifs de cette étude étaient d’évaluer la durée du pâturage qui devrait être surveillée sur une période de 24 heures afin de prédire le comportement au pâturage des génisses à viande au cours d’une saison et de déterminer les modèles d’activité de recherche de nourriture sur 24 h. Une base de données a été construite entre 2010 et 2012 pour les génisses à viande gérées en rotation dans une prairie naturelle. Le pâturage, la rumination et d’autres périodes d’activité ont été évalués visuellement pendant 24 h à 15 reprises. Les données ont été classées en fonction des saisons, générant 12 répétitions en été, 18 au printemps, 24 en automne et 36 en hiver. Les traitements ont consisté à évaluer quatre périodes distinctes : du lever au coucher du soleil (DAY-SUN), la durée de lumière du jour de l’aube à la tombée de la nuit (DAYLIGHT), DAYLIGHT plus 2 h (DAYLIGHT+2), DAYLIGHT jusqu’à minuit (DAYLIGHT à 0), et toute la période de 24 h (CONTROL). Des différences pour le pâturage, la rumination et d’autres activités ont été constatées à toutes les saisons pour les périodes d’évaluation. La représentativité de l’échantillonnage n’a été atteinte que pour les périodes de DAYLIGHT à 0 et de CONTRÔLE pour les quatre saisons . Le traitement DAYLIGHT à 0 a couvert 75 % d’une période de 24 heures et 95 % de la durée moyenne de pâturage a eu lieu pendant cet intervalle de temps. Si l’on considère la répartition des pâturages au cours d’une journée, pendant les saisons chaudes, la principale période de pâturage le matin a eu lieu plus tôt que pendant les saisons fraîches, et pendant les saisons fraîches, le pic de pâturage a été observé pendant l’après-midi. Les observations visuelles de l’aube à minuit représentaient le temps total de pâturage et le comportement naturel des génisses et pouvaient être utilisées pour représenter les activités de pâturage pour la journée entière.

Résumé en anglais (original) : The goals of this study were to evaluate the length of time grazing which should be monitored over a 24-h period to predict the grazing behavior of beef heifers within a season and determine the patterns of foraging activity over 24 h. A database was constructed between 2010 and 2012 for beef heifers managed under rotational grazing in a natural grassland. Grazing, rumination, and other activity times were assessed visually during 24 h on 15 occasions. Data were classified according to climatic seasons, generating 12 replicates in summer, 18 in spring, 24 in autumn, and 36 in winter. Treatments were the evaluation of four distinct periods: from sunrise to sunset (DAY-SUN), daylight duration from dawn to nightfall (DAYLIGHT), DAYLIGHT plus 2 h (DAYLIGHT+2), DAYLIGHT to midnight (DAYLIGHT to 0), and the entire 24 h period (CONTROL). Differences for grazing, rumination, and other activities were found in all seasons for the evaluation periods. Sampling sufficiency was reached only with the DAYLIGHT to 0 and CONTROL for all four climatic seasons. The DAYLIGHT to 0 treatment covered 75% of a 24-h period and 95% of the mean foraging time took place during this time interval. Considering grazing distribution during a day, in the warm seasons, the major grazing period during mornings occurred earlier than in the cool seasons, and in cool seasons, the grazing peak was observed during the afternoon. Visual observations from dawn until midnight represented the total grazing time and natural behavior of heifers and could be used to represent grazing activities for the entire day.

Logo de Frontiers in Veterinary Science
Extrait du site de Frontiers in Veterinary Science