Santé animaleTravail des animaux

Retrospective analysis of lameness localisation in Western Performance Horses: A ten‐year review

Par 4 décembre 2020 janvier 5th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique disponible avant publication dans Equine Veterinary Journal.

Auteurs : Sherry A. Johnson, Josh R. Donnell, Alan D. Donnell, David D. Frisbie

Résumé en français (traduction) : Analyse rétrospective de la localisation des boiteries chez les chevaux de compétition western : Un bilan sur dix ans

Contexte : Comme dans d’autres disciplines sportives de haut niveau, le cheval de compétition western souffre de diverses affections orthopédiques résultant d’exigences physiques rigoureuses propres au sport. Alors que les taux de blessures musculo-squelettiques ont été quantifiés dans d’autres disciplines équines, ces données font défaut pour le cheval de compétition western.

Objectifs : Identifier les régions anatomiques de boiterie les plus courantes chez les chevaux de compétition western évalués lors des plus grands concours sanctionnés du pays sur une période de 10 ans.

Conception de l’étude : Examen rétrospectif des dossiers cliniques.

Méthodes : Les dossiers d’analgésie diagnostique des chevaux de compétition western participant à des concours nationaux sanctionnés ont été examinés rétrospectivement sur une période de dix ans afin d’identifier le ou les membres affectés et les modèles de localisation de la boiterie.

Résultats : Un total de 2267 examens de boiterie sur 2512 chevaux ont été inclus. La note moyenne de boiterie était de 2,21/5, 1504/2267 (56 %) des cas étant principalement sur les membres antérieurs tandis que 1173/2267 (44 %) étaient sur les membres postérieurs. La boiterie du membre antérieur était localisée à la partie distale du membre dans 40 % des cas. Le métatarse proximal/tarse distal était une source identifiée de boiterie dans 16 % des cas, suivi du grasset dans 9 % des cas. Les chevaux de concours complet western présentaient le plus souvent une boiterie d’un seul membre postérieur (315/1188, 26,5 %), contrairement aux chevaux de reining qui présentaient une boiterie d’un seul membre antérieur (135/616, 22 %).

Discussion : Déterminer la source de la boiterie par l’analgésie diagnostique reste un défi, mais l’évaluation continue de la réponse à l’analgésie diagnostique peut aider à caractériser les blessures spécifiques à la discipline chez les chevaux de compétition western.

Principales limites : Examen rétrospectif des réponses subjectives à l’analgésie diagnostique.

Conclusions : Le membre antérieur distal et le tarse distal/métatarse proximal étaient les deux régions anatomiques de boiterie les plus courantes en fonction de la réponse à l’analgésie diagnostique.

Résumé en anglais (original) : Background : Similar to other high‐level athletic disciplines, the western performance horse experiences a variety of orthopaedic conditions as a result of rigorous sport‐specific physical demands. While musculoskeletal injury rates have been quantified in other equine disciplines, this data is lacking for the western performance athlete.

Objectives : To identify the most common anatomical regions of lameness in western performance horses being evaluated at the nation’s largest sanctioned shows over a 10‐year study period.

Study design : Retrospective review of clinical records.

Methods : Records of diagnostic analgesia of western performance horses competing at nationally sanctioned shows were retrospectively reviewed over a ten‐year period to identify affected limb(s) and lameness localisation patterns.

Results : A total of 2267 lameness examinations on 2512 horses were included. The average lameness grade was 2.21/5 with 1504/2267 (56%) cases being primarily forelimb in origin while 1173/2267 (44%) were hindlimb related. Forelimb lameness localised to the distal limb in 40% of cases. The proximal metatarsus/distal tarsus was an identified source of lameness in 16% of cases, followed by the stifle in 9% of cases. All‐around western performance horses most commonly presented with a single hindlimb lameness (315/1188, 26.5%) in contrast to reining horses that presented with a single forelimb lameness (135/616, 22%).

Discussion : Determining the source of lameness through diagnostic analgesia remains challenging, but the continued assessment of response to diagnostic analgesia may help characterise discipline‐specific injuries in western performance horses.

Main limitations : Retrospective review of subjective responses to diagnostic analgesia.

Conclusions : The distal forelimb and distal tarsus/proximal metatarsus were the two most common anatomical regions of lameness based on response to diagnostic analgesia.

Logo d'Equine Veterinary Journal
Extrait du site de l’Equine Veterinary Journal